Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'œil

par Pagman 17 Juillet 2009, 18:43 À part ça


... Dure semaine pour le monde de la photographie. Mondadori, le conglomérat de Silvio Berlusconi a décidé de "restructurer ses activités sur des titres à large diffusion et à fort potentiel". Et quand il Silvio décide dé restrouctourer ses activités, ça veut dire "basta, on ferme, vous êtes tous virés, bande de bons à rien de mierda, va ffanculo", en gros. C'est Le Photographe qui va en faire les frais.







Créé en 1910, le magazine Le Photographe était le plus ancien magazine photo français. Ecrit par d'éminents spécialistes de la photo, il s'adressait aux passionnés et aux professionnels de la photo. Il traitait de toute l'actualité de la photographie, des expositions aux nouvelles technologies, en passant par les portfolios, l'édition, les données économiques du secteur, les tests techniques des matériels de prise de vue, imprimantes, logiciels et matériels informatiques, la présentation des nouveautés, les petites annonces, la rubrique Internet… Le Photographe publiait également plusieurs suppléments réguliers, dont l'indispensable annuaire de la photographie, offert à tous les abonnés et disponible également sur commande, le guide Internet (avec le n° de février), le guide des formations (avec le numéro de mars) et deux guides d'achats (avec les numéros de décembre et juin).

Je dis "s'adressait", "traitait" et "publiait" car si le communiqué du sieur Silvio parlait uniquement de suspension d'activité, le fait que toute la rédaction ait été licenciée donne une petite idée de son probable avenir. Malgré un concert de protestations et des soutiens venus de toute la concurrence, le sort du magazine semble donc moche et bien scellé. Les gars, je vous avais bien dit que ce n'était pas une bonne idée de diffuser cette série de photos de Silvio en train de prendre de la coke avec une paille dans la biroute, entouré de naïades brunes siliconées de moins de 16 ans dans la piscine à débordement. C'est privé, une piscine à débordement, on ne déconne pas avec ça.

L'annonce de la suspension de la parution étant arrivée aussi brutalement qu'un 38 tonnes dans un jeu de quilles en cristal de bohème, le dernier numéro de cet été, le 1675 tout de même, ne mentionnera même pas ce petit incident. Le Photographe que vous pouvez retrouver dès cette semaine en kiosque sera donc le dernier.

Un groupe de soutien sur facebook pour que Le Photographe souffle sa centième bougie est accessible  juste ici : link  et vous pouvez obtenir plus d'infos sur le blog du magazine qui lui se trouve ha ha ha, juste là : link

Et comme cette semaine est bien pourrie et le sera jusqu'au bout, c'est un autre monument de la photographie, argentique celui-ci, qui s'apprête à disparaître. Le film Kodachrome, procédé couleur grand public inventé en 1935, va terminer cette année une carrière de 74 ans. La décision prise par Kodak, après une première tentative qui avait soulevé un tollé il y a cinq ans, repose sur un constat assez implacable : moins de 1% des ventes de films Kodak. Le Kodachrome n'est plus viable économiquement pour la marque. Hop. Restructurons, restructurons.








Pour célébrer l'histoire de ce film qu'on a tous utilisé au moins une fois, Kodak a eu la gentillesse de faire un petit site internet retraçant pas mal des images archi-connues réalisées en Kodachrome et vous avez de la chance, j'ai envie d'être gentil, c'est juste ici : 
link




 

commentaires

Côme 17/07/2009 21:18

Hello PA, bel article que nous fait là!!
C'est en effet dommage pour le Photographe, mais je crains que ce soit quelque peu le sort de la presse en général.
Pour le kodachrome, c'est super dommage, mais tant qu'ils gardent l'ektachrome et la TriX, tout vas bien :)
Et merci pour les liens, il y a de très belles photos sur le site Kodak!

Haut de page