Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

À mort Chabrol.

par PA Gillet 12 Septembre 2010, 19:01 L'actu qui tue

 

CLAUDE-CHABROL.jpeg

 

"Que la Bête meure", splendide film, peut-être le plus beau de Chabrol dont le cynisme manquera au cinéma.

commentaires

Tietie007 20/01/2011 16:28



Chabrol ne fut jamais meilleur qu'avec Jean Yanne ...par la suite, j'ai plutôt trouvé son oeuvre très paresseuse !



PA Gillet 20/01/2011 16:39



...disons plus disparate...



Ghost Writer 16/09/2010 16:23



Malheureusement non, et pour cause: je souffre d'une incompatibilité génétique avec l'informatique (le bug de l'an 2000, c'était moi). Mais ayant autant besoin d'un défouloir que d'une vitrine
pour mon boulot, j'y pense de plus en plus. Ceci dit, le compliment me touche au plus haut point (vanité, quand tu nous tiens...), merci beaucoup !



PA Gillet 17/09/2010 17:48



eud' rien



Ghost Rider 15/09/2010 13:27



Disons que Wiki reflète les avis, éloges devrais-je dire, lue dans la presse, sur le net, etc... Parce que j'en lu, des critiques extrêment positives sur ce petit film moyen, notamment dans
Télérama, grand magazine s'il en est, même s'il serait préférable qu'ils voient les films avant d'écrire leurs critiques.


Sinon, Belge de mon état, je n'ai qu'une vague idée de qui est Xavier Bertrand, mais suite à ma relativement courte expérience dans la pub et y ayant rencontré gabriel gautier et Pascal Grégoire,
j'ai appris à me méfier des gars à deux prénoms...



PA Gillet 16/09/2010 11:15



Cher Ghost, as-tu un blog ou une autre forme d'expression que les commentaires sur Après la Pub ? Je trouve que t'écris très bien, donc je voulais savoir...



Ghost Writer 14/09/2010 15:20



Loin de moi l'idée de taper sur un mort et sa (vaste) production mais après analyse poussée (et non-influencée par Télérama, n'est-ce pas), Que la bête meure utilise des ficelles soit disant
psychologiques qui sont assez grosses pour être comparées à des baobabs. Et de finesse dans le film je n'ai point vu. D'après les X critiques trop enclines à encenser le réalisateur, la bête
n'est pas tant le garagiste que l'écrivain, car le film serait "nuancé d'une réfléxion morale sur la légitimité de la vengeance et de la condamnation" selon Wikipédia. Avec un Jean Yanne (que
j'adore par ailleurs) assez fin pour éructer un "oooh, ta gueule !" à la passagère témoin de l'accident qu'il vient de provoquer sans le moindre remord, comme si écraser un gosse et un chien
était la même chose, je ne comprends pas qu'on puisse parler de finesse, de réfléxion, là où la violence barbare du personnage est caricaturale et surjouée. Je ne vois pas comment en rajouter, à
part peut-être en affublant le front de Yanne d'un "je suis l'ignoble méchant du film", tracé au gros feutre rouge. Et bon, si j'ai bien suivi la "réfléxion morale" (ptdr comme disent les
jeunes), un homme devrait voir son gosse mourir, sa femme se faire violer, ses amis assassiner et torturer, s'il éprouve le moindre sentiment de vengeance, il est un monstre ? Ah. Un ange,
peut-être, une fiotte, certainement, mais un homme sûrement pas, de mon avis.


Je range donc Chabrol dans la même poubelle que Godart, dont le Pierrot le fou était le film le plus naze et prétentieux que j'ai jamais eu le malheur de voir, des hommes qui m'ont inspiré cette
citation de mon cru le plus sombre: si la masturbation intellectuelle ravit l'orgueil de celui qui s'y adonne, elle donne souvent lieu à de piètres éjaculations...


Je peux concevoir que mon avis choque, mais je ne le soumettrai pas à celui des autres, fussent-ils experts, critiques ou même papes du 7ième art, et la nouvelle vague me donne le mal de mer...



PA Gillet 15/09/2010 11:23



Ah parce que tu crois tout ce qui est écrit sur Wikipedia, comme Xavier Bertrand ?



Haut de page