Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ave Cesar

par PA Gillet 18 Octobre 2011, 08:32 Vite - de l'art !

 

... Attention, cet article est garanti sans "Tu quoque mi fili", "Alea Jacta Est" ou "Quo Vadis ?". Si vous vouliez en savoir plus sur la mort de Vercingétorix, si vous aimez Brutus plus que de raison et si vous pensiez voir le nez délicieux de Cléopâtre, passez votre chemin. De Jules César, il ne sera point question mais de César Domela, oui. César Domela est un de mes artistes préférés. Je n'utiliserai pas le qualificatif "peintre" car Domela fut plus que ça.

 

domela0828relief147hp4.jpeg

 

Domela est né aux Pays-Bas en 1900 du fruit des amours de Bertha et Ferdinand Domela. En 1924, il rencontre Piet Mondrian et Théo Van Doesburg en plein développement du mouvement De Stijl. Mais là où Van Doesburg et Mondrian prônent le radicalisme de la ligne droite ou horizontale, Domela lui a des envies de diagonales, de courbes, d'autre chose que ce style sublime certes mais un peu froid.

 

domela0821aq9.jpeg

 

À partir de 1932, il introduit la courbe dans ses œuvres. Il expose avec Kandinski, Nicolas de Staël à la galerie Jeanne Bucher et les plus grands (Braque, Picasso, Dora Maar, Lanskoy) saluent son travail. Mais c'est surtout à partir des années de guerre que le travail de Domela m'intéresse. Après avoir évité de peu de se faire arrêter par la Gestapo, Domela se réfugie dans le sud, à Nice. Il y retrouve les Delauney, Jean Arp, Magnelli et Le Corbusier. Pendant cette période de disette, impossible de se procurer de l'huile, des toiles. Alors Domela va se nourrir de ce qu'il peut trouver pour continuer à créer. Eléments en trois dimensions, matières pauvres ou riches, Domela utilise tout ce qu'il trouve pour s'exprimer. Et il le fait bien.

 

domela0814dessindexecutzp6.jpeg

 

domela0813dessindexecutay9.jpeg

 

domela0803dessindexecutnh1.jpeg

 

domela0812scuptures9tj8.jpeg

 

domela0810relief105ps5.jpeg

 

domela0806xh1.jpeg

 

domela0805jc5.jpeg

 

domela0801ct5.jpeg

 

135domela2-groot.jpeg

 

186.jpeg

 

Un peu oublié, moins coté que Mondrian et Van Doesburg, Domela exposera pourtant jusqu'en 1990 avec une rétrospective personnelle à Paris en 1976 à la galerie Marguerite Lamy, une autre en 1980 à la Galerie de France et une participation à l'exposition Kandinski en 1984. Domela meurt en 1990 à Paris, laissant derrière lui une œuvre immense, hétéroclite et sublime. Ave Cesar, ceux qui ne t'oublient pas te saluent.

 

domela-cesar-cesar-domela-nieu-de-stijl-composition-196677.jpeg

 


commentaires

Haut de page