Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Big City

par Pagman 14 Octobre 2009, 09:22 La vie est un Western


... Depuis l'annonce de la candidature de Junior Ozzie pour prendre le commandement de Fort-Ladéfense, ça défouraillait sévère à Chihuahuan. De part et d'autre de la Grande Rue, les balles faisaient rage, la bataille fusait ou quelque chose comme ça. À droite, retranchés dans le Tea & Fwan, les hommes d'Ozzie avaient sorti l'artillerie lourde. Leur grosse Gatling automatique répondait d'un fracassant tacatacatacata aux Springfields, aux Winchesters et aux Sharps calibre 52 d'en face. À chaque instant de calme car il fallait bien recharger les armes de temps en temps, on dégainait aussi les insultes et les bons mots. À ce jeu là, Teddy Solerr, fidèle lieutenant de Shark Ozzie, n'était pas manchot. Il n'y alla pas avec le dos de la cuiller. "Junior est le fils d'un génie politique ! Si Shark avait choisi le piano, son fils aurait joué les variations Goldberg les doigts dans le nez. Si Shark avait choisi la peinture, son fils serait au moins Van Gogh, aussi logiquement que le fils de Dean Z. Zindan, le redoutable tueur au gant de velours de Painful Gulch devrait normalement savoir se débrouiller avec un Six-Coups". Comprenant qu'il venait d'être parfaitement ridicule, Teddy Solerr se tira une balle entre les deux yeux pour faire bonne figure.



Venant à son secours, Pat Balcony en rajouta une couche avec toute la délicatesse qui le caractérisait. Balcony ne manquait jamais une occasion de cirer les santiags de son vieil ami le Sheriff. Il lui devait beaucoup, notamment les terres de  son ranch le Valloy's, non loin de Chihuahuan. Pat Balcony était un muffle doublé d'une brute épaisse qui avait toujours cru que scrupule était juste un nom de tire-bouchon. "J'ai connu Shark Ozzie quand il n'avait que 22 ans et Junior a encore plus de talent que Shark au même âge !". Le paternel en question apprécia le soutien, pas la manière. Il tira une balle dans le pied de Pat Balcony. Lucky Shatell, un homme de main de Shark embraya le pas de Pat. "C'est une véritable chasse à l'homme alors que juste à côté il y a plein de bisons à massacrer. Mais que fait la police ?" La police lui asséna un coup de crosse sur la nuque pour qu'il arrête de débiter de âneries. Ce fut au tour de Fred Lefourbvre de tenter de sortir une vacherie mais pour une fois, il ne sortit qu'un petit pet de mouche sans intérêt alors qu'en général, il était toujours le premier à dégainer. " Ca suffit cette guerilla permanente maintenant !" Il faut dire qu'il s'y connaissait en permanente. Grace à ce manque d'inspiration, il eut la vie sauve bien que Shark Ozzie hésita à le descendre pour rien, tellement parfois il était bête à bouffer du foin. Mais Shark avait besoin de tous ses hommes dans la bataille et il en avait déjà trois à terre.



En face, de l'autre côté de la rue, les opposants à Shark et Junior Ozzie étaient barricadés au Jumping Jack Flash, le bazar de Ridge Magger qui n'en éprouvait aucune satisfaction. Frankie Beyroo, du clan des O'Hara, lança les hostilités. "C'est pas l'Empire Romain ici, c'est le Far West ! Faudrait voir à pas confondre Lucullus et Lucky Luke !" lança-t-il, plutôt fier de lui. Arnie Mountburg, jeune loup à la gachette facile s'occupa du feu nourri et vida sa Winchester. " Ca népote, ça népote et avec moi quand ça népote, ça dépote !". Même le vénérable chef indien Peheeba était sorti de sa réserve pour exprimer son mécontentement. Et pour que Peheeba sorte de sa réserve, il en fallait des caisses et si possible, d'eau-de-vie. Comanche à l'œil peu vif
doté d'une plastique banale de Comanche subalterne,  le chef Peheeba pouvait révéler un fureur devastatrice à l'occasion. Ainsi, le jour où sa squaw Seey-Go l'avait quitté, il cassa son calumet et bouda trois jours de suite dans son teepee.



Junior, lassé par ce fracas, tenta une médiation mais remit d'abord sa mêche en place. "Je suis un élu comme les autres et ce, même si je m'appelle Ozzie aussi !" Shark lui même vola au secours de son rejeton. "La pâture sans fondement, c'est pas bien et mon fils en a du fondement". Ozzie ou pas, le tir nourri reprit de plus belle. Jusqu'à la tombée de la nuit, les armes aboyèrent, les douilles douillèrent, les corps tombèrent et les chiens regardèrent la caravane passer au loin vers la frontière. Elle est pas con la caravane, elle va pas arriver en plein duel pour se faire trouer comme un vulgaire gruyère.

... À suivre...

L'original ici link et ici link et un peu partout dans la presse.



commentaires

andré paradis 14/10/2009 21:54


À verser au dossier et à propager déraisonnablement, ce texte
reçu d'Alexandre Ferrer, administrateur du groupe - humoristique - Facebook "Pour que Louis Sarkozy représente la France à l'ONU après son passage en 6è":
"Face aux menaces et aux nombreux messages d'insultes que je reçois depuis hier ( date de création du groupe sus-mentionné), je me vois dans l'obligation de supprimer ce groupe. Merci à tous , on
s'est bien marrés.
Vive la France, vive la liberté d'expression, vive le népotisme et vive la République!"
Bravo , la France.


Pagman 14/10/2009 21:57


Bien reçu, on fait tourner ici... népot népot no pasaran !


Côme 14/10/2009 21:20


Très très bon encore une fois!
Peheeba est mon préféré :P


j-loup 14/10/2009 15:17


Je ne m'en lasse pas, et quant au scrupule tire-bouchon de Balcony, là je n'ai que 2 mots à te dire : bra vo.


Pagman 14/10/2009 15:20


De rien.

je me marre autant à le trouver que toi à le découvrir, j'imagine :)

Fais tourner, fais tourner...


Haut de page