Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

El Marianichi

par PA Gillet 20 Février 2011, 11:47 La vie est un Western

 

... Depuis que Freddy Lefourbvre avait été transféré aux Affaires Indiennes pour faire oublier son cerveau d'huître, le sheriff Shark Ozzie avait perdu un de ses porte-flingues les plus efficaces. Freddy n'était certes pas fute fute mais il tirait à tout bout de champ et il lui arrivait parfois, sur un malentendu, de toucher sa cible. Sa hargne, son verbe haut et son mordant légendaire manquaient à la troupe de Shark Ozzie. Shark avait pourtant du boulot. Les élections de Sheriff arrivaient à grand pas et les prétendants sortaient du bois les uns après les autres. Martino Bree, le légendaire Desperado hermaphrodite du grand Nord était arrivé en ville depuis Bellurette, la ville voisine distante de quelques centaines de miles. Avec la création de la Talees Express, ligne de diligence rapide, le coin était bien plus sûr et les concurrents de Shark déboulaient comme des bisons pas forcément futés dans la Passe de l'Indien Mort. El Diez K, le Généralissime en chef du FMI, la Fuerza Mexicana Internationale, avait été vu en ville. Mais pour l'instant, il restait encore caché sous son sombrero et dans sa chambre avec sa diaphane concubine, Ann Cleartits. El Diez K ne faisait confiance à personne, même pas à lui-même et dans le doute, il s'abstenait toujours. Ce qui fait qu'il se faisait régulièrement pipi dessus, n'ayant même pas confiance dans sa vessie. Rebecca Sin, sa cousine poitevine aussi insupportable qu'égocentrique, était également arrivée à Chihuahuan. Rebecca Sin avait un énorme melon, spécialité charentaise s'il en est, mais surtout, elle était con comme une queue de pelle. Et encore, c'est vraiment pas sympa pour les pelles. Du côté de Shark, certains de ses homme se sentaient pousser des ailes depuis le départ forcé de Freddy. Jeff Copey, Lucky Shatell, Teddy Solerr étaient en ordre de bataille, colts chargés à bloc et sabres entre les dents. ll ne fallait pas que Shark fasse un faux pas et se casse la cheville car ils n'attendaient qu'une occasion pour l'achever et devenir Sheriff à la place du Sheriff. It's no good to be the Sheriff. Ouh la la.

 

los5amigos.jpg

Photo souvenir avant le départ de Freddy Lefourbvre.

 

Une nouvelle poule mais pas de luxe était arrivée à Chihuahuan. Mareen, l'une des nombreuses filles du Colonel Nepel. Celui-là même que les indiens appelaient avec une pointe d'angoisse dans la voix "N'a-Qu'un-Œil-de-Sale-Coyote" depuis le massacre d'Algery, avait cédé sa place à la chair de sa chair bien en chair. Blonde comme les blés de la vallée de la Ruhr, sourire carnassier et cerveau atrophié comme son géniteur mais contrairement à lui, deux yeux en face des deux trous. Mareen Nepel était encore plus dangereuse que son monoglobique paternel. Là où il arrivait avec toute une cavalerie pour massacrer en bonne et dûe forme, Mareen, elle, faisait plutôt dans la dentelle. Elle déssoudait en douceur, sans heurts, avec ce sourire de vache bretonne, certes moins connue que la Normande mais tout aussi limitée intellectuellement à regarder les trains passer sans réfléchir.


mareen.jpg

 

Bref, Shark était bien entouré, limite cerné. Mais avec tous ces bras cassés, il manquait de forces vives. Remplacer Freddy Lefourbvre n'était pas aisé, lui qui passait désormais tout son temps à silloner le pays afin de promouvoir des spécialités locales. Le lundi à El Paso pour bouffer des Nachos, le mardi dans le Kentucky pour célébrer le poulet frit du Colonel Sanders, le mercredi chez Graham Bell, l'inventeur du téléphone et on le sait moins, de la recette légendaire du Taco. Une tortilla de maïs repliée en deux, de la salade, de la viande, un peu de sauce pimentée et vamonos todos a comer. Une idée géniale qui avait assuré la fortune à Graham Bell dont les restaurants mexicains à bas prix, les Taco Bell, fleurissaient dans chaque pueblo.


Buffalo-Fred.jpg

 

Heureusement, à la lueur d'une affaire de justice qui défraya la chronique, un homme s'éleva au dessus du niveau de Chihuahuan (ceci dit, ce n'était pas bien compliqué). Ricky Z. Moore, chroniqueur à l'œil torve et à la bave facile avait été condamné aux travaux forcés pour une phrase malencontreuse. En substance, il disait qu'il était indéniable que la majorité des Mexicains et des Indiens étaient des voleurs et des trafiquants. Le juge Roy Bean qui avait beau être un fieffé filou le condamna malgré tout à 2000 dollars d'amende. Roy Bean était le seul dépositaire de la Loi à l'ouest du Pécos. La loi, c'était lui et Ricky Z. Moore lui courait sur le haricot. Et quand on s'appelle Bean, on n'aime pas trop ça. Même son cousin muet qu'on voyait rarement mais que tout le monde connaissait, le célèbre mystère Bean n'avait pas aimé non plus et lui avait fait savoir en langage des signes.

 

zemmariani2.jpg


Cette condamnation n'était pas du goût de Teddy Mariani, porte-flingue notoire convoitant la place vacante de Freddy Lefourbvre. «C'est avec consternation et dans le journal que j'ai pris connaissance de la condamnation de l'exceptionnel Ricky Z. Moore, tribun talentueux, pour provocation et incitation à la haine raciale par le tribunal de Chihuahuan. Les Indiens et les Mexicains sont les seuls responsables de la délinquance, du fondamentalisme islamiste, des prières de rue ou de la gangstérisation de certains quartiers sensibles. Certes, personne ne sait encore ce qu'est un musulman ou une mosquée à Chihuahuan mais vous verrez, on va tous bientôt bouffer du couscous à la place du Chili. Ca arrivera plus vite que vous ne le pensez.» La sienne de pensée allait à la vitesse d'un bison cul-de-jatte mais là n'était pas la question. Sa saillie en public l'avait fait sortir du lot et Shark Ozzie le regardait dorénavant avec les yeux de Shee-Men. Pas la femme de Seed, le chef indien vieil as ennemi de Shark Ozzie qui savait faire tomber l'orage, le désespoir et parfois l'infâmie sur lui. Non, une autre Shee-Men avec la peau moins rouge. Et Shark comme ses amis, le rouge, c'était pas leur couleur préférée. Leur cri de guerre n'était-il pas "Plutôt morts que Peaux Rouge" ? Parfois, il valait mieux partir plutôt que d'entendre ça plutôt que d'être sourd.

 

zemmmariani.jpg

 

À suivre...

 

L'original de l'histoire ici : link

Et pour les autres aventures du Sheriff Shark Ozzie, c'est ici :  La vie est un Western

 

 

commentaires

Haut de page