Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Karashi Kid

par pagman 3 Juin 2010, 12:03 La vie est un Western


... Depuis le temps que ça devait lui tomber sur le coin de la gueule, Shark Ozzie s'attendait à ce qu'un jour, ses relations tumultueuses avec le vieil Edy Balldur soient affichées au grand jour. Edy était une légende à l'ouest du Pécos jusqu'au jour où sans raisons, il décida de se demander d'arrêter. Et il arrêta. Tout. D'un coup. Mais auparavant, Shark et Edy avaient réussi à avoir plus de casseroles au cul ensemble que n'en possédaient les célèbres Fat Three, frères propriétaires du seul restaurant de Chihuahuan qui méritait un tel nom et servait un délicieux goulasch aux cèpes le vendredi avec un consommé de poireaux aux olives d'un fort bel effet, ma foi.


balldur---Shark.jpg

 

Entre Edy et Shark Ozzie, cétait une longue histoire. Ils s'étaient associés il y a bien longtemps quand le jeune Shark aux dents longues avait quitté son premier mentor, le desperado sanguinaire amateur de bière Jack Shayrac, en le poignardant allègrement dans le dos avec une machette très récemment aiguisée. C'était pourtant lui, Jack, qui l'avait déniaisé. Lui qui lui avait tout appris, coups fourrés, coup du lapin et surtout les coups bas, technique dans laquelle Shark Ozzie excellait du haut de son mètre et demi et des poussières. Son parricide accompli, Shark avait rejoint les rangs d'Edy Balldur, autre desperado de la pire espèce. Car derrière cet aspect de cancoillotte au soleil, Edy Balldur était un tueur redoutable, un animal à sang froid qui connaissait tout à l'ouest du Pécos, voire même un peu plus loin. Edy et son goitre légendaire étaient connus de tous sous le nom de "Edy Guatro" tant il réussissait à se faufiler partout avec une facilité déconcertante, même sur les pentes les plus raides et par tous temps. Lorsqu'Edy avait tenté de briguer le poste de Maire de Chihuahuan tenu par Jack Shayrac, Shark avait déserté les rangs pour faire route avec Edy Balldur. Le début d'une longue histoire fructueuse où le duo avait financé la campagne d'Edy en vendant des fusils supposés insubmersibles aux terribles Pah-Kees, une tribu d'indiens qui n'aimaient pas qu'on les traite d'indiens sinon ils déterraient la hache de guerre et ça scalpait dans tous les sens. "Pah-Kee, pas Indien ! Pah-Kee vaut bien mieux que deux tu l'auras. Donc Pah-Kee bien mieux qu'indien !" avaient coutume de dire les Paa-Kee, ce à quoi ils rajoutaient inlassablement : "Indiens, tanner seulement peaux de bêtes. Pah-Kee plus forts qu'indiens ! Pah-Kee tanner sur eux-même. Pah-Kee se tanner !". C'est vrai que l'argument était imparable.


edy.jpg

 

Mais les Pah-Kees tout autant tannés qu'ils étaient, avaient réussi à se faire refourguer une cargaison de fusils pourris contre un véritable trésor. Les Pah-Kees s'étaient bien fait enculer, d'où l'origine de l'expression " Financement Occulte". Edy se paya de belles affiches et les placarda dans tout Chihuahuan. Piqués au vif, les Pah-Kees avaient lancé une sanglante vague de représailles sur la petite bourgade de Quaratchi mais Edy et Shark s'en battaient les joyeuses, ils étaient déjà loin avec le flouze. Ce secret était bien gardé jusqu'ici mais si les Pah-Kees n'étaient pas du genre à avoir une langue fourchue, ils l'avaient bien pendue et "L'Affaire de Quaratchi" commençait à faire du bruit. Ca sentait mauvais pour Edy Balldur et Shark Ozzie. Pah-Kees, oui. Mais pas cons.

 

...À suivre...

 

L'original ici link et ici link et un peu partout dans la presse. 

 

 

 

   

commentaires

Haut de page