Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Samo du Samedi

par PA Gillet 30 Octobre 2010, 12:40 Vite - de l'art !

 

 

basquiat13.jpeg

 

basquiat2.jpeg

 

basquiat10

 

basquiat11

 

basquiat12

 

basquiat14

 

basquiat15

 

basquiat16

 

basquiat3

 

basquiat4

 

basquiat5

 

basquiat6

 

basquiat7

 

basquiat9

 

africans.jpeg

 

Basquiat-1.jpeg

 

basquiat-2.jpeg

 

basquiat-4.jpeg

 

Basquiat-Logo.jpeg

 

basquiat.gif

 

gjfhkxld.jpeg

 

Jean_Michel_Basquiat.jpeg

 

samo1.jpeg

 

126036_45JUF6WC7FRINFZAG5PPKR4V27DVAJ_samo_H203507_L.jpeg

 

basquiat.jpeg

 

Pourquoi Samo, me direz-vous (pour ceux d'entre vous qui ne connaîtraient pas bien le travail de Jean-Michel Basquiat) ?. Jean-Michel Basquiat signait ses premiers tags à New York avec cette signature : Samo. Ce mot est issu d'une conversation sous différentes substances illicites que Basquiat avait eu avec son ami le grapheur Al Diaz. Lors de leurs échanges enfumés, Basquiat avait répondu à Diaz "it's always the SAMe Old shit", soit en français non châtié : "Toujours la même merde". Basquiat aima l'idée et développa le concept de Samo d'abord dans le journal de son école, appelant cette contraction un "Comiconcept". Il l'expliquait par cette phrase : "Samo est tout. Tout est Samo. Samo, la religion sans pêché et plus encore". Un programme plutôt attirant.

 

Dès l'année suivante, il signa Samo dans les rues de New York, accompagné de phrases sibyllines et percutantes sur le pourquoi du comment de la philosophie Samo.

 

"Samo is a neo art form".

"Samo as an end to the mindwash religion, nowhere politics and bogus philosophy".

"Samo saves idiots".

"Samo as an alternative to God".

"Samo as an alternative 2 playing art with the radical chic sect on Daddy's dollar funds".

"Samo as an end 2 vynil punkery".

"Samo for the so-called avant-garde". Etc...

 

Ces messages énigmatiques et agressifs un peu partout sur les murs de NY créèrent le buzz comme on dit en 2010, assurèrent sa popularité juste avant que tout le monde ne se mette à parler de son travail. Allez voir Samo, allez voir Basquiat pour vous changer un peu du Samo des galeries parisiennes.


 

commentaires

Françoise Granget 30/10/2010 21:43



A peine sortie de mes folles péripéties hospitalières, comme ma fille passait quelques jours chez moi avec une amie gardoise qui ne connaît pas Paris du tout, je les ai emmenées voir l'expo Arman
à Beaubourg, très pédago.


La vue sur la Tour Eiffel nous a aussi dispensées, Eva et moi, de se farcir la grande dame : même de loin, sa copine était ravie ; ouf !


La prochaine expo sur ma liste c'est Basquiat qui a failli être la première, mais j'avais rué dans les brancards devant la queue pour le MAM où je n'ai pas de coupe-file. Sûr, j'y cours !


Avais-tu vu l'excellent film de Schnabel ?



PA Gillet 01/11/2010 00:12



Non, je ne l'ai pas vu mais je vais essayer de le voir. Je n'ai vu que les deux dernières expos en France à la galerie Jérôme de Noirmont et à la Fondation Dina Vierny.



Haut de page