Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Prévert ciseaux caillou.

par pagman 28 Décembre 2009, 10:52 Poésie et Cie


Oh! je voudrais tant que tu te souviennes
Des jours heureux où nous étions amis
En ce temps-là la vie était plus belle
Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui.

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
Tu vois, je n'ai pas oublié
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
Les souvenirs et les regrets aussi.


08alder

Et le vent du nord les emporte
Dans la nuit froide de l'oubli
Tu vois, je n'ai pas oublié
La chanson que tu me chantais.

C'est une chanson qui nous ressemble
Toi, tu m'aimais et je t'aimais
Nous vivions tous les deux ensemble
Toi qui m'aimais, moi qui t'aimais.


Mais la vie sépare ceux qui s'aiment
Tout doucement, sans faire de bruit
Et la mer efface sur le sable
Les pas des amants désunis

 

 

11box


Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
Les souvenirs et les regrets aussi
Mais mon amour silencieux et fidèle
Sourit toujours et remercie la vie.


Je t'aimais tant, tu étais si jolie
Comment veux-tu que je t'oublie
En ce temps-là, la vie était plus belle
Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui.


Tu étais ma plus douce amie
Mais je n'ai que faire des regrets
Et la chanson que tu chantais
Toujours, toujours je l'entendrai.

 

 

13cloud.jpg

 

 

e513aac640168d0696e59d94c38637a365cdf6a0 m

 

 

04tree

 

 

05walnut

 

 

07gingko

 

10pushpine


commentaires

Francesca 28/12/2009 14:20


Tu t'es bien amusé ? C'est charmant et si poétique.

" Cette chanson des feuilles mortes
(Le) rappelle à mon souvenir..."
J'entends Gainsbourg et celui qui prédisait que je penserais toujours à lui en l'entendant : exact !

Bon, je ferais bien un petit tour en Ford Thunderbird pour frimer avec le Tree Shirt, mais fé tro froâ.


pagman 01/01/2010 20:27


Merci bien :)


Haut de page