Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Du sang dans la Prairie.

par pagman 31 Mars 2010, 11:27 La vie est un Western

 

... Jamais Ra-Shee-Ta Tahtee n'aurait du sortir de sa tanière. La grotte de la Squaw sans la squaw, ça ne voulait plus rien dire. Mais Ra-Shee-Ta n'avait que peu d'occasion de sortir de sa réserve de Strawsburg. C'est pourtant ce que lui reprochait sévèrement le Sheriff Shark Ozzie. "Toujours réservée, reste !" lui avait ainsi conseillé son père le grand Sachem pendant des années. Mais au Sachem, elle avait toujours préféré la compagnie du H&M, du Zara's et du Chanel's, les saloons en vue de Chihuahuan. Elle était comme ça, Ra-Shee-Ta. Impétueuse, frivole, volant dans les plumes du premier venu sans restriction sauf cas où le premier venu n'aurait pas de plumes à sa disposition. Tout le monde ne se baladait pas avec une coiffe indienne sur la tête.

Shark n'avait que très peu apprécié la dernière sortie de Ra-Shee-Ta avec qui il s'était récemment retrouvé nez à seins. Sirotant goulûment un lait-fraise dûment mérité après ses deux heures de jogging poney sur le dos, il en profitait pour apprécier le subtil mouvement coordonnée des 10 jambes interminables des danseuses lors d'un french cancan qui laissait peu de place à l'imagination quand aux qualités intrinsèques de ces dames. Humant un parfum épicé aux notes orientales car il avait l'appendice très sensible, il avait soudain tourné le nez. Et blam, le drame. Le tarin perdu dans le décolleté de Ra-Shee-Ta. Celle-ci joua l'offusquée et pourtant, elle n'était pas née de la dernière danse de la pluie. Pour preuve, Ra-Shee-Ta avait même eu un papoose sans qu'on sache jamais quel valeureux guerrier de la tribu avait osé planter son tomahawk entre les prairies vallonnées, dans l'herbe touffue de la prairie encore humide de la rosée du matin de Ra-Shee-Ta.

 

ra-shee-ta2

 

Tentant de préserver un peu de dignité malgré le porte-mouche de Shark entre ses obus, Ra-Shee-Ta dégaina plus vite que lui. "Voyons Sheriff, mais où es donc Carlula ? Partie jouer sa Superbe ? Enfin ! Reprenez vos fondamentaux ! Et votre blaire par la même occasion, merci." L'apache avait une syntaxe parfaite. Shark resta sans voix, chose qui lui avait déjà fait défaut dans la dernière grande bataille de Region Hall. Une bataille qui avait laissé la prairie presque entièrement rouge. Gnii, cette cuisante humiliation ne pouvait rester impunie. Shark sortit de ses gonds, de son fauteuil, du saloon et son Colt Peacemaker. Dans la rue, Kee-Shee l'appaloosa de Ra-Shee-Ta, finissait de laisser un cadeau équin de fort belle facture à la ville de Chihuahuan. Shark lui fit face, le regard noir. Gnii, il lui arrivait à peine au garrot. Shark retourna dans le saloon, arracha un tabouret de sous les fesses du premier client à sa portée et revint devant Kee-Shee. Il monta sur le tabouret. Et descendit le cheval.

Privée de monture, Ra-Shee-Ta était condamnée à rentrer chez elle à pied. Et sans protection car il n'y avait plus un indien dans la ville. Jamais elle n'aurait du sortir de sa réserve. Elle n'avait pas du tout envie d'abîmer ses tous nouveaux mocassins rouges achetés chez les Krees, seuls indiens à savoir tanner la peau d'un loup très rare. Elle enleva ses mocassins Krees teints en Loup Boo-Tan et partit comme la va-nu-pied qu'elle était. Sous le clair de lune, Shark l'épiait en prenant un sacré pied. Ca lui ferait les pieds à cette pied-tendre qui se mouchait du pied. Un beau pied-de-nez. Bon pied, bon œil, il se sentait à nouveau sur le pied de guerre. Il mit un pied devant l'autre et l'autre devant le premier, guilleret. Sprouitch. Il avait oublié le cadeau de Kee-Shee, le bien nommé ci-gisant et s'y était embourbé pied au plancher. Et même pas du pied gauche.

... À suivre...

L'original des malheurs de Ra-Shee-Ta / Rachida, c'est ici : link

 


commentaires

Haut de page