Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Squaw Vadis ?

par pagman 15 Décembre 2009, 11:45 La vie est un Western


... Au fin fond du fond de la terrible réserve indienne de Strawsburg, la plus éloignée du comté, la tribu des Arapahos était parquée dans de vieilles grottes troglodytes à flanc de montagne. Au bout du bout de cette montagne, il y avait une grotte quasi inaccessible que tout le monde connaissait. Et au fin fond de cette derniere grotte habitait, seule avec un bébé, une squaw. D'où le nom de la grotte : "La Grotte de La Squaw." Logique. La propriétaire, Œil-de-Biche-Mais-Haleine-de-Crotale, de son nom indien Rashee-Ta-Tahtee, se morfondait sévère à la réserve pour ne pas dire qu'elle se faisait gravement chier car ce serait grossier et on m'a toujours dit "Sois poli si t'es pas joli" alors au moins, je suis poli.


racheeta.jpg

Rashee-Ta ne supportait plus de cette vie lointaine, morne, lancinante où le seul cuir qu'elle tannait était celui de son
fainéant postérieur quand elle daignait encore s'asseoir au Conseil pour donner son avis de temps en temps. En cachette, elle envoyait des messages à ses squawpines en faisant des petits nuages de fumée pour tuer le temps. Elle, tout ce qu'elle voulait, c'était retourner vite fait à Chihuahuan à la première occasion et postuler pour être danseuse de Saloon. Son rêve ultime. Rashee-Ta était la meilleure danseuse de la tribu mais curieusement, dès qu'elle entamait la Danse de la Pluie, des diamants tombaient du ciel comme par enchantement. Dès lors, Rashee-Ta s'était mise à apprécier ces babioles futiles et se disait qu'à la ville, elle pourrait les revendre pour dévaliser les magasins et s'acheter des robes comme celles des femmes de cowboys et puis elle montrerait ses jambes sur scène dans un French Cancan torride car elle avait toujours voulu être une artiste pour pouvoir dire pourquoi elle existe et pouvoir faire son numéro, à Chihuahan, à Rotterdam ou à Rio. En gros. Une mégalo squaw. Une capricieuse. Une petite bateleuse.


Rasheeda.jpg


Décidée, elle envoya un nouvel sms, un Stratus, un Mulus, un Stratus, à sa copine Ta-Ka-Kakté, Celle-qui-Parle-plus-Vite-que-son-Ombre-qui-Parle-déjà-Vite-Pourtant.

"Pouvoir... Plus... Pas possible... Stop... Marre Réserve... Strawsburg...
Stop... Bientôt... Massacre... Stop... Moi... Changer... Le monde... Marcher... Danser... Chanter... Que voix se confondent... Stop.... Mais Obligée Rester... Stop... Révolte gronde... Fraternité... Humanité... Chemins liberté... Stop... Emmerde racines profondes... Eternité sans... Cartier... Ladurée... Poiray... Stop... Me manquer... Faire chier ... Faire chier ... Faire chier ... Stop."

Depuis que les indiens s'étaient intéressés au télégraphe, ils avaient gardé cette habitude de rajouter "Stop" même dans leurs messages en nuages. Vraiment, tout se perdait. Il y avait quelque chose de pourri dans le Comté de Chihuahuan. À commencer par Rashee-Ta.

... À suivre...

L'original ici :





commentaires

Francesca 20/12/2009 20:02


Mon "Ah bon ?" (dubitatif)répondait à ton affirmation selon laquelle quand tu n'écris pas tu ne serais pas drôle du tout...


pagman 21/12/2009 15:19


Ah... d'accord :)


Francesca 17/12/2009 18:59


Ah bon ? Mince alors... Je me contenterai donc de lire !


pagman 20/12/2009 19:22


Ah bon quoi ? Désolé, je n'ai pas compris ton commentaire...


Francesca 15/12/2009 19:12


Dites donc, Môssieur-Gillet-frère-aîné, les gens qui vivent avec vous, ils arrivent à manger leur potage, à se doucher ou à lire quand vous êtes là ?
Ou bien ils vivent pliés de rire toute la (sainte)journée ?
Parce que moi, je craaaque...


pagman 17/12/2009 11:41


Quand je n'écris pas, je suis rigolo comme un croque-mort.


EvaTralala 15/12/2009 18:02


Quel régal !!! C'est tellement tellement tellement tellement vrai !!! Au secouuuuuuurrrrssssss !!!!


pagman 17/12/2009 11:41


SOS en nuages, c'est stratus, Oscoursnimbus, stratus.


Haut de page