Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Swimming with sharks

par Pagman 18 Octobre 2009, 14:07 La vie est un Western


... Junior était un peu désemparé.  Tel Flipper entouré de requins, crii criii criii, il tournait en rond sans trouver de solution. La candidature de Pat Jarrick l'avait déstabilisé et même s'il avait habilement choisi de changer de tête en coupant cette longue chevelure blond Thimotée qu'il arborait depuis des années, il restait circonspect quand au succès de cette ruse qui n'avait rien de Sioux. Il décida d'aller prendre conseil auprès de son père qui n'était pas la pire des buse en ruses.

Shark ne travaillait jamais le dimanche, c'est une règle qu'il prônait souvent. Et comme il allait de moins en moins à la messe, Shark passait son temps au saloon où il se délectait du spectacle de la belle Carlula Belluni dans son tour de chant. Enfin, de chant. Son tour de taille. Attablé avec Pat, Lucky et Fred, Shark sirotait un triple lait fraise. Il ne buvait jamais d'alcool, encore moins pendant le Poker  du dimanche. Pat Balcony, Lucky Shatell et Fred Lefourbvre étaient de sacrés clients en matière de bluff et d'embrouilles.  Et Shark détestait perdre. Presque autant que d'oublier de mettre des talonnettes dans ses santiags avant de partir en ville. Ca, ça l'énervait vraiment par dessus tout. Il valait mieux ne pas croiser Shark ces jours là.




Junior entra tout essoufflé dans le saloon. Malgré sa nouvelle coupe, tout le monde le salua. Goddam, sa ruse ne marchait pas aussi bien qu'il l'avait pensé. Il fallait qu'il trouve autre chose. Mettre des lunettes ? Peut-être. Porter la moustache ? Porter un poney ? Non, ça avait déjà été fait. Vite, trouver autre chose.

- Dad, c'est dur en fait d'être commandant du fort. Je t'avais dit  oui mais en fait, je dirai bien non maintenant. Je ne veux plus trop être commandant à la place du commandant, c'est harassant. Ce serait bien que Pat Veggian reste encore cinq ans comme il t'avait demandé et que t'avais refusé. Et puis, je dois aller à la pêche avec Jessica, je lui ai promis. J'ai un contrat de confiance avec elle. Alors devenir commandant, tout ça, je dirai bien non, finalement.

Dans un slurp gacial, Shark rengaina sa paille.

- Tu sais petit, celui qui a le plus petit pouvoir peut empêcher de faire une petite chose. Mais celui qui a le plus grand pouvoir ne peut pas permettre de faire une petite chose. Le pouvoir de dire non, en fait,  n'existe p... eeuh existe. Et le pouvoir de dire oui, non. Parce que chaque pouvoir équilibre l'autre dans un mouvement de paralysie quasi générale. Tu comprends, fiston ? Tiens, Quinte Flush bande de merdeux ! Je ramasse le tapis. C'est pour qui ? C'est pour Bibi.

Junior médita quelques instants la phrase paternelle avec un air concentré. Puis, comme il n'y comprenait absolument rien comme tous les autres habitués du saloon, il tourna les talons et rentra chez lui.

Traversant les plaines fertiles qui entouraient le New E, le splendide ranch familial, Junior s'arrêta soudain devant un érable qui avec les premiers frimas de l'hiver, arborait une teinte rousse flamboyante. Finalement, ce serait pas une mauvaise idée de se teindre en roux pour échapper au courroux de Jarrick. Oui, en roux comme Dany Cohn, bandit fameux à l'est de Chihuahuan. La légende lui attribuait non pas 67 adversaires battus en duel mais 68. Junior pensa que ça lui donnerait un petit côté révolutionnaire. Il se promit d'y réfléchir à deux fois. Tout autant Junior qu'il était, lui aussi avait le pouvoir d'y réfléchir à deux fois. Ou de se dire oui à lui-même. Ou de se dire non. C'est selon.

... À suivre...

L'original, comme toujours, ici :










commentaires

Haut de page