Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un cercueil pour un sheriff.

par PA Gillet 24 Septembre 2011, 16:47 La vie est un Western

 

... Le pauvre Edy Balldur ne s'attendait plus à de telles turpitudes à son âge. "Je vous demande de vous arrêter" avait-il répété une dernière fois, tentant le coup face aux Texas Rangers qui le cernaient. Mais la loi est parfois dure d'oreille. Honteux et menotté, il traversa Chihuahuan le moral dans ses Camarguaises. Il n'avait jamais pu mettre de Santiags, ses pieds de poupon ne supportant pas l'enfermement de cette gangue trop étriquée pour que ses Knackis Herta puissent respirer.

 

balldur-ruymsteak.jpg

 

Gasp ! L'affaire de Quaratchi (voir ici : Karashi Kid) ! Une sombre histoire même en plein jour. Des fusils réputés insubmersibles mais en fait pas du tout refourgués aux terribles guerriers Pah-Kees. Cette histoire qu'il pensait enterrée depuis belle lurette comme la majorité des délits de ses amis, lui revenait à la figure tel un boomerang astygmate. Et le pire, c'est qu'elle commençait à éclabousser tout le monde autour de lui. L'un des desperados d'occasion favoris de Shark Ozzie, le célèbre Bryce Hurtafew qui avait réussi à tout éviter jusqu'ici (balles, flèches, couteau, prison) se retrouvait dans la même mouise. Au cachot, le Bryce. Lui, le tueur au sang froid éduqué à la dure école de la Côte d'Azur dont il était originaire, malgré son teint de statue de marbre et ses yeux de carlin psychopathe. D'où ses mèches blondies par le soleil et son surnom : Bryce de Nice.


Les-4.jpg

 

Mais s'il ne pouvait y avoir que lui et Eddy, Shark serait tranquille. C'était des durs à cuire même dans un cachot à 60°. Seulement, Teddy Gobert et Nick Bazeer, deux fidèles d'entre les plus fanatiquement fidèles de Shark Ozzie étaient aussi impliqués. Helen, la femme de Teddy, avait tendance à s'épancher au saloon. Et pas que sa soif. À chaque fois, Teddy venait la chercher et lui intimait l'ordre de rentrer chez eux comme si elle était son esclave. "Helen ! You go, slave !" lui disait-il. Mais il était trop tard et l'effrontée avait bavé plus que de raison sur les affaires de son cow-boy de mari en expliquant que Teddy Gobert passait en douce au Mexique récupérer l'or des Pah-Kees en échange des fusils. Puis il donnait l'or à Nick Bazeer qui le donnait en mains propres, façon de parler, à Edy Balldur qui finançait avec sa campagne électorale pour tenter de devenir Sheriff de Chihuahuan à la place de Jack Shayrak. Un échec qui avait plongé Shark Ozzie dans une longue traversée du désert. Un autre temps.

 

helene.jpg

 

Bref, pour Shark comme pour ses amis, le ciel s'assombrissait. Et avec ce nouveau juge qui venait de Reno, Von Ruymsteak, ça sentait sérieusement le tartare. Entre l'affaire de Lily-Ann Bettenshort, les conneries de ses adjoints qui s'étaient fait gauler à écouter aux portes du juge et la crise (il n'y avait plus de tequila à Chihuahuan depuis des mois), ça commençait à faire beaucoup. Shark contempla le ventre arrondi de Carlula Belluni et sourit. Il allait avoir un nouvel héritier. Enfin, sa femme. Lui, c'était moins sûr.

 

... À suivre...


Retrouvez la version originale un peu partout dans les journaux du jour.

 

Les autres aventures de Shark Ozzie et ses amis ici :  La vie est un Western


commentaires

Haut de page