Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Spamalot, un spectacle pour les petits et les glands.

par pagman 3 Février 2010, 10:09 L'actu qui tue


... Hier soir, j'avais l'insigne honneur d'être invité à la Couturière de Spamalot, la reprise au théâtre du film des Monty Pythons, que leurs noms à tous soient sanctifiés. Avis aux neuneus, je n'ai pas passé la soirée à me faire retoucher le costume ni rien d'autre. La Couturière est un terme de théâtre, c'est l'avant-dernière répétition avant la Générale. Avis aux double-neuneus, la Générale n'est pas une dame un peu forte avec des épaulettes et des galons et des médailles qui crie avec une voix de stentor, le café de l'homme fort, des ordres qui font mal aux oreilles. La Générale est la dernière représentation avant présentation au public chéri mon amour. Pouf Pouf. Bref, passons à PEF. Sous ce sobriquet connu de beaucoup mais pas de tous donc je vais développer, se cache Pierre-François Martin-Laval, membre poilu des Robins des Bois. Pierre-François a adapté l'indispensablissime film "Monty Python Sacré Graal", d'accord c'est pas français mais plus qu'indispensable alors j'en rajoute. Que leurs noms à tous soient sanctifiés une seconde fois.

Voici un extrait du film avec les féroces Knights of Ni. Attention, ça fait peur. Et rire.




Ce film de Terry Gilliam, réalisateur entre autres de Bandits, Bandits, Brazil, Fisher King, l'Armée des 12 Singes, Las Vegas Parano est un classique pour ceux de ma génération qui ont bon et mauvais goût car les Monty Python, loin de là, où, ici, ah, là, ne font pas toujours dans le bon goût.

Rappelons pour les plus neuneus d'entre les plus neuneus que les Monty Python étaient composés de Graham Chapman, paix à son âme, John Cleese, Eric Idle, Terry Jones et Michael Palin qui a peu de rapport avec Sarah si ce n'est qu'ils ont tous deux deux jambes mais un cerveau pour deux.

Mais revenons à nos Pythons.

Pour ceux ou celles qui ont vu "Monty Python Sacré Graal" (les autres peuvent quitter ce blog pour aller l'acheter et le visionner avant de revenir sinon c'est pas la peine de continuer cet article), on se dit que l'univers loufoque et onirique des Monty Python sera très difficile à retranscrire sur une scène de théâtre. Que nenni, ni, ni,  comme disent les Chevaliers cités ci-dessus, féroces amateurs de petits jardinets. Que nenni. Ni. Ni.

C'est admirablement repris et rien ne manque à l'appel. Ni les grandes courses poursuites à cheval sans cheval mais avec deux morceaux de noix de coco pour simuler le bruit du galop, ni le célèbre lancer de vache par les gardiens français mal embouchés du château, ni le redoutable lapin tueur égorgeur sanguinaire, ni La dame du Lac qui revient souvent pour se plaindre car son rôle a été minimisé et elle n'est pas contente du tout, ni les indispensables Chevaliers du Ni, ni le combat à bras raccourcis contre le Chevalier Noir. Tout est là et respecte l'esprit baroque, barré du film original. Il y a même le Roi Lion et Zorro qui passent un instant. À ceci s'ajoute une réécriture très intelligente de PEF qui francise juste ce qu'il faut mais pas trop, qui n'en rajoute pas des tonnes là où on ne peut mettre que des grammes et qui nous fait rire du début jusqu'à la fin.

Tous les acteurs sont parfaits. La Dame du Lac, cantatrice fauve au tempérament de lionne qui abuse des trémolos jusqu'à plus soif, Galahad, Lancelot et Robin, tous trois exceptionnels dans leurs rôles respectifs et PEF en Aaaarthur avec un grand A fortement prononcé qui reprend le rôle laissé vacant par Graham Chapman mais d'un autre côté, comme il est décédé, il ne va pas revenir se plaindre. Bref, en résumé, en somme, en ce que vous voulez, courez jusqu'au Théâtre Comédia, 4, avenue de Strasbourg à Paris dès que le spectacle sera commencé car avant, vous trouverez porte close et ce serait dommage. En tout cas, vous ne regretterez pas les quelques deniers que vous aurez dépensé pour la quête de ce drôle de Graal. Ca y'est, cet article est fini. Ni.      


photos16-4952.jpg 


photos16-4954.jpg 
Nicolas Guiraud est mon ami et il est sur l'affiche, oui, oui. Grégoire Bonnet aussi mais c'est pas mon ami.

photos16-4956.jpg 
Plein de gens à la Couturière. Des chauves, des chevelus, des blondes, de tout.

photos16-4957.jpg 
Il y a aussi un très joli plafond. Jean-Paul Belmondo et Yves Montand étaient là également.

photos16-4958.jpg 

photos16-4962.jpg

Nicolas Guiraud est mon ami et il est sur la scène, oui, oui. 

photos16-4964.jpg 


photos16-4965.jpg



photos16-4966.jpg 


photos16-4968.jpg 


photos16-4969.jpg 


photos16-4970.jpg 


photos16-4973.jpg 

Merci donc à Nicolas que voici que voilà pour cette invitation qui valait vraiment le coup. Vous ais-je dit qu'il était mon ami ? Ah, oui. Par contre, attention Nico, tu as un PEF ans le dos et ça peut-être dangereux car le PEF est veule et quand il attaque, ce n'est jamais de face. Gare à tes fesses ou à ton paf, PEF est dans la place.
 


 

commentaires

Emeline 06/02/2010 15:04


Franchement un spectacle à voir, en lui souhaitant une longue vie car un des meilleurs spectacles que j'ai jamais vus !
Incroyable de voir tous ces décors sur une scène pourtant pas si grande à première vue :-)

BRAVO !


pagman 06/02/2010 23:25


Bien d'accord avec toi...


yvain 04/02/2010 15:27


Oulala...le souvenir de La vie de Brian...les claques du début, Brian ouvrant ses volets un matin et surpris par des milliers de fans etc etc...du bonheur!


Francesca 03/02/2010 13:40


Le seul blèm' avec les Monty, c'est qu'on a mal partout pendant des heures après avoir ri comme des malades !


pagman 04/02/2010 11:30


Là, c'est pareil.


den 03/02/2010 12:22


les Monthy, enthousiasme !


pagman 04/02/2010 11:30


Le spectacle est vraiment très bien...


Haut de page