Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ZIDANE & FIFA © TM

par PA Gillet 9 Décembre 2010, 08:45 L'actu qui tue

 

... Peut-être l'avez-vous vu passer il y a quelques jours dans l'actualité mais l'attribution des pays pour les prochaines coupes du monde FIFA © TM de football a réservé quelques surprises. Pour 2018, l'Angleterre faisait figure de favorite à l'organisation de cette très lucrative compétition où une coalition Portugal-Espagne et Belgique-Pays-Bas tentaient de tirer leurs épingles du lot. Mais bim, ce fut la Russie que l'on imaginait seulement cirer le banc des remplaçants qui fut désignée grâce à l'appui solide au milieu de terrain de Vladimir Poutine qui s'est beaucoup investi sur le sujet (probablement en attendant un excellent retour sur investissement). Si cette victoire est un peu une surprise, elle peut néanmoins s'expliquer ou se légitimer : la Russie est un grand, puissant et solide pays à vieille culture footballistique, les stades vont être rénovés et la vodka et les putes ne seront pas chères pour les millions de supporters qui viendront fêter le ballon rond. Bien sûr, il doit y avoir un paquet de représentants de l'état, d'hommes d'affaires maffieux, d'oligarques qui vont s'en mettre plein les fouilles et il n'est pas interdit de penser que le choix de la Russie pour 2018 a dû donner lieu à de nombreux et très gros bakchichs. La FIFA est certainement une des organisations les plus corrompues au monde, au moins du niveau des gouvernements Russes, Italiens, Mexicains et Birmans réunis, plus quelques autres que je ne citerai par par pure compassion chrétienne car c'est bientôt Noël.

 

Sport_Russia_2018_FIFA_World_Cup_Russia_2018_FIFA_World_Cu.jpeg

 

Mais c'est normal, le gâteau est énorme, les bénéfices envisageables, immenses et l'impact économique d'une Coupe du Monde change beaucoup de choses pour un pays. Le gouvernement Sud-Africain, pays hôte de l'épreuve en 2010 a estimé le bénéfice économique à 12 milliards de dollars supplémentaires pour son pays à court terme. La précédente en Allemagne a rapporté la bagatelle de 110 milliards d'euros de bénéfices à la FIFA qui est © TM, rappelons-le. 110 milliards. Oui, quand même. Plus l'enrichissement personnel d'un paquet de pontes de la FIFA, d'intermédiaires, d'amis d'amis et de petites mains. Alors on dira que pour l'attribution à la Russie pour 2018, s'il y a de forts soupçons, on laisse encore planer le bénéfice de l'éventualité de la probabilité du doute. Mouais.

 

Par contre, roulements de tambour, le QATAR !, cymbale, en 2022, là, c'est du grand grand n'importe quoi. Et c'est dû probablement à quelques transactions hors normes et en partie et à un homme que toute la France admire : Zinédine Zidane. Zizou a été, comment dire, "commissionné" pour prêter sa voix à ce grand projet d'avenir en tant que tête d'affiche du Maghreb triomphant. Pour participer à la campagne, il a touché un pactole d'1 million de dollars. Le Powerpoint le plus cher au monde. 


660acfd1994284534c0bbff959558d5e-getty-fbl-qatar-wc2022-bi.jpeg

 

Mais là n'est pas le scandale. Car il est plus loin. Oui, au bout de cette phrase. Encore un plus et vous y êtes presque. On y arrive. C'est là. Une fois le choix du Qatar entériné par la FIFA pour la Coupe du Monde 2022, Zinédine Zidane, homme d'affaire avisé, aurait touché un très joli chèque de 15 millions de dollars en plus, pour services rendus. 15 millions de dollars. 15 PUTAIN de MILLIONS DE DOLLARS ! Dingue. Et tout ça pour promouvoir la Coupe du Monde la plus anti-sportive, la moins universelle et la moins écologique de toute l'histoire de la Coupe du Monde. Bien, Zizou, belle passe décisive. Mais il n'était que le messager et à la FIFA, pour choisir le Qatar alors que son dossier avait reçu la plus mauvaise note de toutes les candidatures, 2018 et 2022 confondues, ça a dû y aller les dessous de tables. Et pas de la table basse.


477212-zinedine-zidane-supporte-le-qatar-pour-637x0-2.jpg

 

Célébrer le football Arabe est une excellente idée. Maroc, Algérie, Tunisie sont des terres naturelles du football. Mais le Qatar... Pour organiser sa Coupe du Monde, le Qatar va donc faire construire des stades flambants neufs par des ouvriers Sri Lankais, Pakistanais, Bengladeshi, sous-hommes sous-payés à la limite de l'esclavage. Puis les démonter et les revendre à d'autres pays. Une Coupe du Monde en kit. Avisés que vous êtes, vous me direz aussi : "Mais il fait pas un peu chaud en été au Qatar pour jouer au foot ?" car vous connaissez par cœur la météo du Qatar depuis votre tendre enfance. Et je vous répondrai "Ben si il fait dans les 50°. Mais ils ont tout prévu, ils vont faire des stades climatisés". 50 dehors, 20 dedans. Très écolo. Et tout ça, pas mal grâce à l'image de Mister Danone, Zinédine Zidane, l'ami des nenfants et des grands. Presque personne n'en parle ou si peu, tout le monde sait et se tait. Car on ne touche pas à l'icône. C'est plus simple de taper sur Cantona et ses idées révolutionnaires débiles à la con sur les banques, le vilain petit canard.

 

 

 

Pas de tradition sportive, un championnat de foot médiocre qui paie grassement de vieilles stars aux genoux fatigués, une farouche habitude de nationaliser des champions à tour de bras contre espèces sonnantes et trébuchantes (plein de Nigérians en athlétisme sont subitement devenus Qataris), un désastre environnemental et social annoncé avec douze stades dont neuf tout neufs sur un rayon de 50 bornes, une destination pas facile et pas donnée pour les vrais supporters de foot qui seront parqués dans des "Fans Zone" où l'alcool sera toléré en ce pays musulman mais pas con non plus, cette Coupe du Monde au Qatar s'annonce vraiment sous les meilleurs auspices. Ceux des Pétrodollars à gogo et de la corruption made in XXIe siècle. Du Football roi, quoi. By FIFA © TM.

 

 

commentaires

Haut de page