Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après la Pub... Martine Camillieri

par Pagman 18 Février 2009, 11:58 Après la pub


... Après la Pub, Martine, ex DA de grand talent chez Lintas a décidé de se lancer dans l'art car elle avait vraiment envie d'autre chose. Pousser les gens à la consommation, ça va 5 minutes et comme elle y a consacré beaucoup plus que 5 minutes, c'est logique qu'elle s'en soit un peu lassée même si elle n'éprouve aucune aversion pour la publicité. Alors plutôt que de faire Martine à la Plage comme métier, c'était déjà pris, Martine a préféré faire Martine à La Périphérie. Créée en 2000 avec Bernd Richter, son fidèle compagnon (lui aussi un ex de la pub), La Périphérie est un espace dédié à l'art contemporain et un lieu de promotion pour jeunes et moins jeunes artistes situé à Malakoff (voir ici link). La Périphérie accueille notamment les travaux de Régine Kolle, Dana Wyse, Frédéric Lebain et plein d'autres talents en art brut, arts plastiques, peinture et photo. Une galerie d'art devenu un des lieux phares de l'art contemporain parisien et dont la particularité est de se trouver... chez eux. Un coup de cœur en 1998 pour un ancien atelier de maroquinerie à Malakoff, une association alimentée par les cotisations de ses participants, une commission sur les œuvres vendues et La Périphérie était née. Pour en savoir encore plus sur La Périphérie, cliquez sur ce lien juste ici : link.

Mais comme Martine n'est jamais là où on l'attend, elle a décidé de mettre la Périphérie en sommeil pour une période non déterminée. Après 9 ans d'activité, là aussi elle avait envie d'autre chose. De choses simples car n'oublions pas qu'il ne faut pas passer à côté des choses simples, une envie de knacki Herta au feu de bois au bord d'un ruisseau mais c'est du déjà vu. Alors Martine a préféré un projet de voyage en camionnette avec Bernd (dont elle tirera même un livre). Oui, Martine veut voyager, s'évader, parcourir le monde et le faire dans La Périphérie, c'était un peu limité. Ca ne l'empêchera pas pour autant de faire des manifestations ponctuelles avec des artistes quand elle en aura envie. Et d'ailleurs, la dernière expo de La Périphérie avant fermeture sera le 16 et 17 Mai autour du travail photographique d'Adolfo Fiori, un Milanais qui photographie exclusivement des fils de tramway. Juste après l'expo, Bernd fera crisser les pneus du combi Volkswagen et hop, Easy Rider jusqu'à pas d'heure.

Martine avait également besoin de temps pour s'exprimer personnellement. Elle réfléchit depuis longtemps sur des sujets tels que l'écologie, le recyclage et la biodiversité et comme elle est artiste avant tout, elle aura encore plus de choses à montrer après ce voyage qui s'annonce forcément créatif. Les quelques exemples de son travail juste en dessous datent de l'époque où elle n'avait pas encore le temps. Imaginez alors ce que ça donnera après un périple en camionnette de par le monde...
 




S'il est évident que Martine a des choses à montrer, ça ne l'empêche pas aussi d'avoir des choses à dire. C'est pourquoi je vous recommande de lire "Du bon usage des ustensiles", "Tables éphémères", "Jouets détournés", "À l'heure du Goûter" et "Petite cuisine au fond du Jardin" dont vous pouvez trouver plus de détails en cliquant ici  link  et ici link. À noter qu'"À l'heure du Goûter" a été traduit en Allemand sous le nom de " Mund auf augen zu !". Je ne sais pas ce que ça veut dire mais c'est joli, comme cette belle idée qui est également une création de Martine et que j'aime beaucoup, l'arbre à bonbons.





Comme elle n'arrête jamais, Martine, qui refuse obstinément de se la couler douce à la plage, a également développé une idée que j'adore : un site de gardiennage virtuel d'objets perdus, situé juste ici :  link. Pas d'intervention de sa part cette fois-ci, elle se limite à une prise de vue afin de créer un inventaire photographique précis avec les coordonnées exactes de chaque objet.

C'est donc pas demain qu'on retrouvera Martine à la Piscine ou Martine au Poney. Elle s'active tant et si bien que ses camions vont bientôt être exposés au Salon du Meuble de Milan, lors d'une exposition sur le recyclage qui insistera sur la qualité de l'objet obtenu. Bref, rien à voir avec du macramé ardéchois (je n'ai rien contre les Ardéchois, si des Ardéchois me lisent). En conclusion, la seule aventure de Martine qui soit certaine pour l'instant, c'est Martine à Milan. À venir plus tard, Martine à New York, Martine à Tokyo, Martine à Ushuaïa. Pour Martine chez les Grecs, elle y réfléchit, elle hésite encore sur ce qu'elle va faire au Parthénon. Mais ça viendra. Et probablement en camionnette.
 

 

commentaires

adelap 03/04/2009 18:49

en image sur http://flanepourvous.blogspot.com/2009/04/expo.html

lovny 19/02/2009 18:15

J'ai parlé d'elle l'an dernier sur mon blogue, puis j'ai craqué sur une de ses oeuvres, une tour Effeil super jolie en récup : http://blogartdeco.fr/tour-effeil-de-camille-camillieri-ma-premiere-oeuvre-de-recupart-144

Haut de page