Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #259

par PA Gillet 24 Juillet 2015, 10:42 Le Bordel du Vendredi

... Oui je sais, j'avais dit la semaine dernière que c'était le dernier Bordel avant les vacances mais que voulez-vous, l'internet est trop fort et il a gagné et je suis faible, schlak schlak schlak (triple auto-flagellation). Alors comme je suis magnanime et que nous sommes tout de même vendredi, hein, ne l'oublions pas, et qu'il reste un peu de temps avant de tailler la route, voici un petit bordel supplémentaire et totalement inopiné qui vous prendra par surprise tel le troisième verre de rosé frelaté à l'apéritif. Souhaitons pour autant que ce bordel ne vous file pas la casquette mais plutôt la banane, la pêche ou la poire qu'il ne vous restera plus qu'à vous fendre en vous munissant de courage et d'un objet bien tranchant au préalable (Le Préalable, quincaillerie de qualité depuis 1937 au 16, rue de la Vis platinée, 34817 Saint-Brise-Les-Miches). Et puis si ça ne vous plaît pas, blah.

C'est vendredi, c'est le Bordel #259

Sur ce, une Mireille qui voit des colombes eud' partout et avec les yeux fermés, ce qui n'est pas donné à tout le monde tous les jours non plus, une équipe cauchemardesque pour les commentateurs sportifs, une bulle de bien-être en plein air (oui Tintin, on est bien), une grosse connerie bien comme on aime et Viktor et Rolf et leur robe bien cadrée parce que je fais exactement ce que je veux ici vu que c'est mon blog. Et là aussi et puis là, tiens là aussi et ici et là. Oh. non mais. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259

Et pile au moment où l'on sait que les Ramones seront présents dans un épisode d'Archie, personnage et magazine de BD crées aux USA en 1941 (pour en savoir plus sur Archie et les Ramone : dangerousminds.net/an_archies_ramones_comic), on apprend le décès de l'un de ses papas historiques, Tom Moore qui l'a dessiné des années 50 aux années 80 (et pour les infos, c'est plutôt par là : tom-moore--archie).

C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259

Tant qu'à être dans la BD, hein, autant vous montrer un peu de Sergio Toppi, un de mes auteurs préférés qui a quitté ce monde en 2012 mais reste vivant à travers ses sublimes dessins et compositions. Si vous ne connaissez pas encore, ruez-vous sur ses romans graphiques de toute beauté comme "Le Collectionneur" (personnage récurrent), "Le sceptre de Muiredheag", "Le Dossier Kokombo", "Le joyau Mongol" ou "L'obelisque Abyssin".

C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259

Ajoutons en sus un Franquin coquin, un Père Noël estival, une tombe qui dépasse les religions et un parasol-tente-robe de toute beauté pour l'été.

C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259

Un bluesman stylé avec canotier apparent et puis les Kinks, rhaaa, les Kinks, c'est quand même autre chose que ces garçons dans le vent un peu niaiseux.

C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259

Un soleil sans pareil, Zora l'ex-rousse qui a complètement changé de registre, fini les nuitées dans les foins sous les étoiles, la vie de bohème et la gaudriole dans les fourrés, maintenant, elle suce. Et sinon, une Lana en Multitechnicolor et Jeanne Moreau dans "Baie des Anges" en 63 parce que rhaa, voilà.

C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259

Ajoutons un Lou Ferrigno et madame, le même avec Billy Crystal, un Brian May pas tout à fait prêt (putain de bouclettes), Gene, Ace et Paul à la cool, Gene, un éclair et Cher (combien de temps ? Combien de temps ?), Jamie Lee et une citrouille et Crassus (Lawrence Olivier), Spartacus (Tony Curtis) et Batiatus (Peter Ustinov) en pause syndicale et attention, on ne badine pas avec les pauses syndicales à Hollywood, USA. Alors que, bon, avec les armes de guerre en pleine rue à Lafayette, c'est bon, ça va.

C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259

Attardons-nous (oh oui) sur la sublime Vikki Dougan, surnommé "The Back" et on se demande bien pourquoi, tiens. Vikky a fortement inspiré le personnage de Jessica Rabbit (avec un peu de Veronika Lake aussi) pour sa vertigineuse chute de reins et ses robes affriolantes dont les stylistes du "Grand Blond avec une Chaussure Noire" ont dû s'inspirer pour celle de Mireille Darc, ah, premiers émois de la jeunesse, où êtes-vous ? Le premier "Dans ton cul" sort immédiatement de ce bordel, je vous préviens. J'aurai les noms.

C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259

Vikki a même eu la couverture de Life en 1953 après avoir scandalisé les rombières de l'époque en se baladant dans les soirées courues du tout Hollywood. Une série du photographe Ralph Crane dans la rue a achevé les derniers sceptiques.

C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259

Ci-dessous, Vikki à la piscine. Faut se mouiller un peu pour la gloire, merde.

C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259

Celle-ci restera éphémère pour Vikki qui ne fit pas grand-chose de notable à part une apparition dans Playboy en juin 57 et se taper Frank Sinatra mais c'est pas vraiment un exploit.

C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259

Ah, excusez-moi mais il y a Lucas Passmore à côté, juste là, et il tient absolument à nous présenter Brianna Stone. Après discussion avec moi-même et mon for intérieur, nous sommes d'accord à une écrasante majorité.

C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259

Et puis si ça ne vous plaît pas, 1. Réfléchissez, c'est quand même le dernier Bordel avant longtemps alors c'est pas le moment de déconner, 2. Voyez avec les messieurs ci-dessous et achtung, schnell, restez groupir.

C'est vendredi, c'est le Bordel #259

Juste une pincée d'art avec ce superbe tableau d'Helen Van Wick que je ne connais pas personnellement mais chaque jour est un éternel recommencement et pourquoi pas, sur un malentendu, s'il y a une ouverture, ça peut se concevoir. Éventuellement.

C'est vendredi, c'est le Bordel #259

Passons  dès à présent aux derniers Messages à Caractères Informatifs avant farniente, paté et la Molle (maladie endémique charentaise).

C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259
C'est vendredi, c'est le Bordel #259

Et c'est tout pour aujourd'hui et pour un certain temps, c'est certain, il est temps. Mais avant de quitter ce bordel, sachez que ses portes restent grandes ouvertes pour l'été et que vous pouvez partager celui-ci avec tous vos amis sur Facebook, Twitter, Linkedin etc... grâce aux boutons ci-pas loin si et seulement si vous avez apprécié ce bordel, que vous pouvez vous abonner à ce blog pour ne rien louper et que vous pouvez aussi relire ici les 258 Bordels précédents le bordel du vendredi avec un peu de temps devant vous ou aller voir en haut dans les Catégories de ce blog pour plein d'autres choses comme de l'art, de l'actu qui tue ou du Western de petite taille. Sur ce, bon vendredi, bon week-end, bonnes vacances et à un de ces jours situé entre "Quand je veux" et "Pas dans l'immédiat en tout cas".

C'est vendredi, c'est le Bordel #259

commentaires

jo 10/09/2015 14:10

tu fais ceque tu veux, mais., la grande amour de Mireille etait Sophia Loren ...

Sama 24/07/2015 16:45

Quel plaisir de s'évader dans votre beau bordel, merci.

Jules 24/07/2015 15:14

Un très excellent bordel, haute tenu, bien dégradé sur les cotés, 200Gr. de plus sur autoroute.
Et surtout damoiseaux free, ça change tout.
Suçe tétée d'hommage de sent passer
Quand je regarde Jamie Lee je comprends moins bien le mariage pour tous.
Alors on me réexplique et je comprends (Tout le temps que je regarde pas Jamie Lee)

Gas 24/07/2015 14:08

Je me sens mieux!

Haut de page