Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #404

À défaut d'être à l'heure (tout ça étant dû à la crasse incompétence de l'équipe technique dans la cave, forcément), le Bordel du Vendredi du jour existe néanmoins alors qu'il aurait pu tomber dans les limbes d'une quelconque erreur 404 mais il n'en est rien. Ouf, sauvé.

C'est vendredi, c'est le Bordel #404

Oui, ce 404e opus du Bordel du Vendredi a réussi néanmoins à se faufiler (sans sauce poivre) pour arriver jusqu'à vous et ce, malgré un programme chargé dû au fait que vous refusez encore obstinément de me faire de substantiels virements hebdomadaires en échange de ce Bordel, m'obligeant à prostituer mon cerveau torturé pour le consacrer à des tâches ingrates, chronophages et néanmoins plus rémunératrices cause que faut bien mettre du parmesan dans les pâtes Leader Price, sinon c'est pas possible. Et comme je ne vous en veux pas, Lexicon Love montre son bout du nez dans ce Bordel et il est pour vous et rien qu'à vous et ça, quand même, c'est sacrément de la balle.

C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404

Nestor Formentera, en dehors de son nom de valet de chambre imbibé au Rioja, Nestor aime les femmes. Et les lignes. Et les lignes des femmes et l'un dans l'autre et avec un peu de papier, des crayons et du temps devant lui, il a développé tout ça et ça a l'air de bien marcher pour lui. Pour en voir plus, Nestor vous attend sur  Nestor Formentera sur Instagram

C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404

Paul Cupido lui, préfère l'épure et l'obscur où il excelle et après, tout ceci est bien sûr question de goût qui sont tous dans la nature alors bon, comment voulez-vous qu'on s'y retrouve avec tout ça. En tout cas, pour plus de Paul Cupido, c'est dans The Guardian et eud' par là : The Guardian Paul Cupido 

C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404

Au niveau du point de vue de la suite de ce Bordel, vous avez deux sympathiques banquettes arrières à votre disposition et c'est une offre à ne pas refuser car il reste encore de la route et c'est pas tout mais faudrait voir à pas traîner.

C'est vendredi, c'est le Bordel #404

Profitez-en pour faire une petite pause syndicale comme John Wayne sur le tournage des "Géants de l'Ouest", comme Toshiro Mifune et Alain lui-même Delon ou, troisième option plus humide, comme Grace Kelly en vacances en Jamaïque en 1955 sous l'objectif d'Howell Conant dont on susurre qu'il n'était pas toujours très amène et que son comportement dépassait parfois les bornes, ce qui lui valut le surnom de Conant le barbare qui fut ensuite repris par un adepte de la gonflette avec un nom valant 1688 points au Scrabble.

C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404

Nous avons ensuite pour votre plus grand plaisir un royal Duke Ellington en 1967 par Philippe Halsman, Bela Lugosi et Anne Nagel dans une publicité de 1940 pour Black Friday et l'atelier de Paul Cézanne car je vous rappelle que je fais un peu ce que je veux ici vu que c'est mon blog.

C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404

Nick Cave et Kylie Minogue reviennent exprès pour vous de 1996 et ça chie quand même un peu la classe et pour vous rappeler qu'ici aussi c'est quand même un peu mon blog et que j'y fais ce que je veux, je vous rajoute Horace Marden Albright, surintendant du Parc National de Yellowstone dans les années 20, à table avec trois potes.

C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404

Bon Simone, à cet instant du Bordel, pourquoi ne pas nous mettre un petit "I Stole your Love" issu d'Alive II, histoire de mettre un peu l'ambiance ? Ah, vous êtes en 1951 ? Mais un peu d'initiative, je sais pas moi, du Lead Belly ou un Lightnin' Hopkins que diable (à la croisée de deux chemin à la nuit tombée), faites preuve d'imagination. Aaaah, du Howlin' Wolf, "Moanin' at midnight" (enregistrement Chess 1479), excellent choix Simone. Vous passerez dans mon bureau pour votre augmentation.

C'est vendredi, c'est le Bordel #404

Avec tout ça, il se fait soif et comme le Bordel fait bien les choses, vous êtes toutes et tous conviés au Bulldog Café, sis au 1153 West Washington Boulevard à Los Angeles, entre 1928 et 1966 si vous avez une machine à remonter le temps et que vous passez dans le coin. On ne sait jamais. Au Bordel, tout est possible omme de rencontrer Hugh Hefner et ses Playm... ah, ça merde encore à la technique et Jasper Johns en pré-sieste, ah, ça y'est, c'est revenu à la normale.

C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404

Oui, tout est possible au Bordel, comme dans l'Île Fantastique mais avec Tattoo en moins, tout est possible donc comme de croiser la route de Montie Montana, oui Giddyap, Iiiihaaa à toi aussi Montie, de ce boucher particulièrement stylé et de Pia Zadora avec ou sans choucroute, c'est en option et c'est bien d'avoir des options dans la vie mais on ne va pas non plus y passer la nuit alors poursuivons.

C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404

Et puis si ça ne vous plait pas, voyez ça avec Freddy mais il vient de se faire les ongles et son vernis n'est pas encore tout à fait sec alors coureeeeeeeez.

C'est vendredi, c'est le Bordel #404

Ouf vous l'avez échappé belle et pour vous féliciter Catherine a un cadeau pour vous, oui Catherine, c'est pour qu... ah non, fausse alerte, désolé.

C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404

Et comme un bordel sans donzelles n'aurait pas de sens et imaginez le bordel que ce serait pour en ressortir maintenant que vous êtes entré(e), je me permets de soumettre à votre bon goût le très joli minois de Taylor Lashae qui s'y connait en minauderies savamment ourdies pour faire battre les cœurs. Argh. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404

Et puis ça ne vous plaît toujours pas, voyez ça avec Jason mais il vient de se faire un masque raffermissant à l'extrait de chou kalé alors bon, c'est pas trop le moment.

C'est vendredi, c'est le Bordel #404

Vite, passons à de l'art car comme disent nos ami Anglo-saxons "Earth without art is just EH !" avec une belle moisson cette semaine, notamment Carl Buchheister, "Yellow Square Composition", 1928, Enrico Castellani, "Red surface", 1964, Franz Kline, "Green Cross", 1956, Henri Matisse, "Les voiles", 1952 et une "Danseuse devant le soleil" de Joan Miró et de 1973, année post-post-post-post érotique.

C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404

Et encore un peu de Max Bill, "Quinze variations sur un même thème", 1935-1938, des "Palmiers, Floride" de 1904 du fabuleux Winslow Homer, un "Sans titre" d'El Lissitzky de 1917, des "Oranges emballées" de William J. (important le J) McCloskey de 1889 et enfin, un autre "Sans Titre" de Xanti Schawinsky de 1925 et là, on devrait être pas mal.

C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404

Et il est l'heure de passer aux célèbres Messages à Caractères Informatifs vu que le Bordel est sacrément à la bourre alors éloignez-vous un peu et laissez passer merci siouplaît.

C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404
C'est vendredi, c'est le Bordel #404

Et c'est tout pour aujourd'hui sauf si vous voulez partager ce Bordel avc vos amis sur Facebook, Twitter, Snapchat, Instagram ou 3615 Ulla (oui, c'est possible) ou si vous voulez vous abonner à ce blog (tout en haut, va falloir rescroller) ou si vous voulez suivre le groupe Facebook dédié à ce blog eud' par ici Après La pub sur Facebook. En attendant, permettez à toute l'équipe technique et moi-même de vous souhaiter une bonne fin de vendredi, un bon week-end et à la semaine prochaine sauf si Donald dans une overdose d'Adderall trouve l'accès à la chambre nucléaire et au gros bouton rouge.

C'est vendredi, c'est le Bordel #404

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article