Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #430

... Il semblerait, selon des sources concordantes concomitamment confirmées par de nombreux espions de haute volée que le Bordel du Vendredi vous manque. Ah. Bon. D'accord. Et il semblerait également que cette information soit parvenue jusqu'aux petites oreilles de toute l'équipe technique au fond de la cave, qui, par le truchement d'une oreillette Bluetooth © dernier cri (aïaïahïaaaaaa) me l'a fait parvenir en direct live dans mes tympans. Pas la peine de crier les gars, j'entends encore. Le Bordel vous manque donc. Pourtant, c'est pas ça qui manque le bordel un peu partout autour de vous, de près, de loin, ici, là-bas. Le bordel est mondial, universel et vous en voudriez encore un peu plus, tel l'ami de M. Cadbury avec ses doigts en chocolat ? Sûr ? (non parce que mes jeudis soirs de libres, c'était sympa). Bon. Alors à la demande générale, public chéri, mon amour et toussa, voici donc le Bordel du Vendredi n°430 avec pour démarrer, quelques maisons bien bordéliques à souhait par Michael Jantzen, issues de sa série “Deconstructing the Houses” en 2012. Une autre époque, on pouvait aller dehors.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Mais tel un vulgaire Bobby ou John Fitzgerald, ne nous laissons pas abattre par les événements et positivons gaiement soit sur ces superbes Autopeds de 1917 qu'utilisaient les postiers de Washington, soit dans cette Barbamobile grâce à laquelle vous ne passerez pas inaperçu(e) et je suis tenté de rajouter un petit Ulahup Barbatruc de circonstance car Taïaut, taïaut, taïaut (luminaire répond illico), sus aux Anglois, ça marchoit moins bien.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Après, si vous en avez vraiment marre de toutes ces conneries, vous reste l'option Lítla Dímun, la plus petite île des Féroé. Un peu brumeux certains jours et faut pas oublier de prendre les clopes et le pain.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Fort heureusement, il reste d'autres options en magasin dans le Bordel avec par exemple, cette petite réalisation toute simple d'un gars du chnord... ah non, désolé, les briques m'ont induit en erreur puisque la Pirouette House Wallmakers et sise à Thiruvananthapuram en Inde et qu'on n'y a pas encore vu de concours de tuning ou de coupe-mulet à ce jour. Dont acte. Toutes mes confuses.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Et puis comme ici, c'est toujours mon blog malgré cet arrêt de quelques mois pour des raisons que nous ne vous narrerons pas parce qu'on n'est pas là pour geindre non plus, je vous rajoute cette jolie petite histoire mise en dessin par Neil Gaiman et faites-en un peu ce que vous voulez, du moment que ça reste dans le domaine du raisonnable et de l'acceptable.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Quant à la suite de ce Bordel, vous seriez fort aimables gente dames et damoiseaux de bien vouloir traverser cette passerelle qui, à coup sûr, vous mènera vers d'infinis plaisirs et de charmantes découv... bon, bougez-vous un peu, là. Ça bouchonne derrière.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Non parce qu'il en reste des choses à voir et à faire dans ce Bordel et à cet égard, Marcello et Sofia vous attendaient justement pour démarrer un petit tango des familles, la famille Loren talentueuse mais qui n'a pas non plus inventé la quiche et la famille Mastroianni qui, malgré cette consonance italienne, déteste l'huile d'olive et préfère celle de noix depuis 1983 et une illumination sur la terre battue parisienne. Mastroianni, que noix. Saga Italia, ambiance des Abbruzes.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Niveau pilosité, Marcello était bien fourni mais n'aurait pu battre ces incroyables singes Gelada vivant dans les montagnes d'Ethiopie et que j'ai découvert il y a peu. On peut pas tout savoir, on peut pas tout voir, surtout en Éthiopie, loin du cœur et loin des yeux, dans nos villes, dans nos banlieues.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Sans transition autre que "sans transition", passons à Burt Lancaster en 1962 en Italie par Elio Sorci, Diana Ross sur le tournage de "Hollywood palace" en 1968 et Jean-Michel Basquiat et sa petite copine presque vierge de l'époque en février 83 à l'expo de Keith Haring à la Fun Gallery de New York, histoire de name-dropper et de se la péter quelques secondes.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Allons ensuite faire un tour au Monocle, la boite lesbienne parisienne par le truchement de Brassai qui passait par là en 1933 et avec son appareil, quelle chance, retrouvons un peu plus loin au nord le glacier Mendenhall photographié par Brett Weston en 1973 et faisons une pause dans les années 90 à la gare Victoria avec Paul Baldesare qui baguenaudait dans ces pâturages d'Outre-Manche à l'époque.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Quelques lampes des années 50, preuves que la lumière ne vient pas toujours que de Laurent Blanc, une petite chute dans le parc de Yosemite par Ansel Adams et Jamie Lee Curtis en 1982 qui semble en panne de voiture mais c'est pas comme ça que ça va se réparer, Jamie Lee, moi j'te le dis.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Qu'avons-nous encore eud' par devers nous ? Mais Roger Moore, Britt Ekland à la recherche d'un pistolet doré en direct de 1974, un matelot tout ce qu'il y a de plus cool sur un port où y'a des marins qui chantent les rêves qui les hantent et d'autres qui dorment comme des oriflammes mais ça va être un peu long de tout vous expliquer alors on va écourter avec ce robot sexy de Dick Ellescas tiré de l'article "The Robot Who Looked Like Me" de Cosmopolitan Magazine de novembre 1973.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Et oui  qu'est-ce que c'est ? Ah c'est Floppy qui voulait vous dire bonjour. Floppy, les gens du blog, les gens du blog, Floppy. Allez coucouche panier maintenant.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Que nous reste-t-il ? Un lettre d'amour en images par le photographe hongrois Gabor Nagy qui est peut-être un cousin du Nagy Bocsa, nain maffieux et mégalomane qui fut notre président à talonnettes. Quelle indignation.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Et quand il n'y en a plus, il y en a encore mais pour découvrir la suite, il faut passer par cette magnifique pochette de Dexter Wansel et de son album Life on Mars de 1976 qui n'a rien à voir avec celui de David Bowie de 1971 hormis le fait que ce sont deux galettes de vinyle de même diamètre avec deux faces de part et d'autre et une tranche entre. Importante, la tranche. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Car il aurait été dommage de vous priver de ce wagon cathédrale dans un train médical à Krasnoyarsk en Sibérie par Emile Ducke, de cette Ferrari 500 Superfast Bonneville LSR de 1964, de cette carte de France des communications rapides entre Paris et le reste de la France dont j'ai bêtement oublié de noter la date et si vous le voulez bien, prions ensemble un instant pour votre salut, pauvres pêcheurs et pécheresses du Bordel, c'est bon, hop, je vous absous. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430

L'entendez-vous ce tamtam lancinant accompagné de râles secs et néanmoins sexy venant de l'horizon ? Si non, allez chez Audika. Si oui, sachez qu'il semblerait que les donzelles du Bordel soient en approche mais nous envoyons fissa des éclaireurs pour vérifier tout ça.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Oui, c'est bien ça. Il est temps de passer aux demoiselles du Bordel et ça tombe bien, Ornella vient de sortir de l'onde à l'instant, ah la la, quelle ponctualité, c'est fou.

La stanza del Vescovo, Dino Risi, 1977
La stanza del Vescovo, Dino Risi, 1977
La stanza del Vescovo, Dino Risi, 1977
La stanza del Vescovo, Dino Risi, 1977
La stanza del Vescovo, Dino Risi, 1977
La stanza del Vescovo, Dino Risi, 1977
La stanza del Vescovo, Dino Risi, 1977
La stanza del Vescovo, Dino Risi, 1977
La stanza del Vescovo, Dino Risi, 1977
La stanza del Vescovo, Dino Risi, 1977

La stanza del Vescovo, Dino Risi, 1977

Coleen Cole a tenu aussi à nous faire un petit coucou ainsi que Tania Weber et sa jarretière, Thomas Ruff et une copine (enfin, surtout la copine), une Halle pas banale, une Claudia en apnée et quelques charmantes inconnues qui méritent de ne pas le rester. Je crois qu’après avoir vu ça, on peut mourir tranquille, enfin, le plus tard possible, mais on peut. Ah c’est super. Quel pied, ah quel pied ! (© Thierry Roland)

C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Et puis si ça ne vous plaît pas, voyez ça avec Pam et pim, poum dans ta face.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Vite, passons à de l'art avec Dean Fleming, "Green" de 2017, Jean Dubuffet, "Paysage avec deux personnages" de 1952, Kazimir Malevich, "Suprematism" de 1917 et Larry Zox, "Teepees Pillars" de 1965. Déjà, là, on est bien.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Alors si  on rajoute "Mechanics of Flying", par Arshile Gorky en 1936, un peu de Milton Avery "Still Life with Lemons" de 1945 et qu'on se finit par un Sol Lewitt "Wavy brushstrokes Superimposed #1" de 1995, là, on est vraiment bien.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Et bien sûr, ce serait bien si on pouvait envisager, éventuellement de conclure comme le disait si bien Jean-Claude Dusse au sommet de la montagne et de sa gloire mi-pileuse mi-pas. Alors quoi de mieux qu'une bonne grosse plâtrée de Messages à Caractères Informatifs pour caler le peu d'espace qui vous reste ? Ben pas grand-chose. Alors allons-y.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430
C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Et c'est tout pour aujourd'hui et toute l'équipe technique et moi-même nous associons pour vous rappeler qu'un Bordel partagé avec vos amis, c'est un Bordel gratuit offert par la maison la prochaine fois qu'il y aura un Bordel. Vous pouvez aussi suivre ce blog qui entame sa 12e année sur Facebook ici Après La Pub sur Facebook et sur ce, c'est pas tout mais on ne va pas vous retarder plus longtemps parce que vous avez de la route du salon à la cuisine alors bon vendredi, bon week-end et à la prochaine.

C'est vendredi, c'est le Bordel #430

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MinCher 26/11/2020 17:13

Tellement bon.
Le Gif de Jeff Goldblum/Grandmaster il vient d'ou??

Fred 25/11/2020 22:33

Merci !!!!!!!

GG 22/11/2020 22:52

Bordel à cul de pompe à merde, ça fait du bien. Merci!

Patrick 22/11/2020 09:45

Quel plaisir de retrouver enfin un bon Bordel qui va bien !

Julien 21/11/2020 22:34

Merci et bravo

VieilHabituéAnonyme 21/11/2020 12:34

Super, le bordel revient! Merci!

PA Gillet 21/11/2020 16:14

Quand l'inspiration est là, le Bordel revient. Bienvenue à nouveau et n'hésitez pas à le partager.

loran 20/11/2020 21:14

il est revenuuuuuuu.. excellent !
retour du bordel d'avant.. ou debut du bordel d'après.. who knows ?

PA Gillet 21/11/2020 16:14

Que sera sera (forever will be, will be).

tbokh 20/11/2020 14:55

Bonjour,
Bon retour !
Pour la carte il est indiqué 1882 dans le médaillon, date reprise sur l'étiquette d'inventaire.

PA Gillet 21/11/2020 16:14

Merci, mes yeux fatiguent.

Francoise Granger 20/11/2020 10:21

Bon retour, merci, ça manquait.

PA Gillet 21/11/2020 16:14

Quand l'inspiration est là, le Bordel revient. Bienvenue à nouveau et n'hésitez pas à le partager.