Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une main et des mots

par Pagman 19 Novembre 2009, 09:57 L'actu qui tue


Thierry Henry
"Il y a main, mais je ne suis pas l'arbitre. A la base, c'est Toto (Squillaci) qui va à la lutte de la tête. Moi, je suis derrière deux Irlandais. La balle rebondit, tape ma main, l'arbitre ne siffle pas... Je continue à jouer, mais bien sûr qu'il y avait main. (...) On est qualifié. Le fait que ce soit dans la difficulté fait qu'on apprécie encore plus."

Tout à fait Thierry, continue comme ça. La perfection au masculin. It's in the game.





Raymond Domenech
"Heureux, je suis vraiment heureux. Cela a été dur, laborieux par moment, cela a été miraculeux par instant mais je suis heureux parce que je vois tous les gens comme ça, heureux. J'avais une certitude, mon pronostic c'était 1-1. Après, tout peut arriver... Mais j'étais sûr que l'on allait se qualifier. Quoi qu'il arrive, dans ce match, j'ai dit : ça va arriver, ça va venir, il va se passer quelque chose."

Raymond, jusqu'ici, je t'aimais bien mais là, c'est fini. Trop théatral, ton sourire de fin.





Giovanni Trapattoni (entraîneur de l'Irlande)
"Si l'arbitre avait posé la question à Henry, il aurait dit "oui, c'était une main sur le ballon". Je ne suis pas seulement très déçu, je suis triste pour le peuple irlandais. On a vu l'arbitre hésiter, regarder Henry, il aurait dû lui demander son avis. La Fifa parle souvent de fair-play. Il y a trois mois on parlait de fair-play. Mais ce n'est pas normal d'insister sur le fair-play si c'est pour changer les règles ensuite. Je regrette amèrement tout ça. Ce n'est pas la faute d'Henry, c'est une question de fair-play. C'est le travail de la presse d'estimer la situation sur le but. Tout le monde a vu ce qui s'est passé. La France a bien joué à Dublin. Mais on méritait d'aller en Afrique du Sud. Je souhaite tout de même à la France de la réussite à la Coupe du monde."

Grand seigneur. Allez Jo, reste pas là. Je te paye une Guiness.





William Gallas
"Sur le but, tout est allé tellement vite. J'ai reçu le ballon de Thierry (Henry). C'est allé tellement vite, je n'ai pas vu (qu'il y avait main de Thierry Henry)."

Merci Stevie Wonder.





André-Pierre Gignac
"La main? Non, je l'ai pas vue. Ca fait partie du jeu... Et ce n'est pas ma faute... J'ai eu très peur, sur l'action de Duff et le face à face de Keane. Mais le principal, c'est qu'on y va, et que vous (les journalistes) y allez tous aussi, et ça c'est bon! Ils nous ont agressés d'entrée, ils ont mis du rythme, ils ont été rugueux. Après on prend ce but. C'est dur de courir après le score, on commet pas mal d'erreurs techniques. Mais c'est nous qui allons à la Coupe du monde."

Ce n'est pas ma faute, c'est pas ce que disaient les gens après l'expérience de Milgram ? link





Sébastien Squillaci
"C'était un match très difficile, on a été en prolongation et au bout de nous-mêmes. On n'est pas satisfaits de nous-mêmes mais il vaut mieux être à notre place qu'à celle des Irlandais ce soir. On n'a pas répondu présent physiquement dans les duels. On savait que c'était le commencement: gagner les duels et poser le jeu. On a essayé de le faire de temps en temps mais on n'a pas réussi à faire des enchaînements. (sur le but de Gallas) Je suis au duel avec deux Irlandais, je saute, le ballon me passe par dessus la tête et "Titi" contrôle. Je ne vois pas comment. C'est un petit coup de pouce du destin. On dit que ça s'équilibre toujours sur une saison, et ce soir c'est satisfaisant. (sur sa rentrée) Ce n'est jamais facile de rentrer dans un match, en plus avec cette intensité. On a essayé de communiquer mais ce n'était pas facile, surtout avec cette intensité de la part des Irlandais."

Un petit coup de pouce du destin ? C'est nettement plus proche du fist-fucking.





Jean-Pierre Escalettes (président de la Fédération)
"La qualification est belle. Le football se joue parfois sur des détails, ce soir cela a tourné en notre faveur. Sur la qualité de l’équipe, je pense que l’on mérite d’aller en Afrique du Sud. Mais je pense que les Irlandais peuvent être frustrés. L’équipe a été tétanisée par l’enjeu, mais les joueurs méritent la qualification."

Honte à toi Président d'une Fédération sans foi ni loi. La qualification est belle ? Bel esprit.





Nicolas Sarkozy
"C'était dans la douleur mais l'essentiel est là : la France est qualifiée. Elle s'est battue vaillamment. Les deux équipes étaient extrêmement proches. L'équipe d'Irlande était très bonne en première mi-temps mais les Français se sont battus avec beaucoup de détermination. Je pense à tous ceux qui ont fait beaucoup de sacrifices pour cette sélection, je pense à toutes les épreuves, à toutes les déceptions. Finalement on y est et malgré toutes les péripéties, l'essentiel est de s'être qualifié."

Honte à toi Président d'une France qui gagne, Impossible is Nothing de l'EPAD jusqu'à tes amis dans les médias. L'essentiel n'est pas de gagner. Pas toujours. Pas à tout prix.





Ca se sent que je suis énervé ?
Grrr, je déteste l'injustice, quelle que soit sa forme. Même ronde. Même en forme de main.


commentaires

Morgan Ommer 19/11/2009 12:18


Ils sont pitoyables... Viens avec moi demandons l'asile politique a Taiwan, ou au Costa Rica...


Pagman 19/11/2009 12:22


je te suis...


Haut de page