Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #436

... Il se susurrerait, dans les milieux autorisés,   que nous serions vendredi. Vous, moi, et même l'équipe technique tamoul au fond de la cave. Étonnant, non ? Alors d'une, si nous sommes vendredi, il y a des chances que vous trouviez un joli Bordel en ces pages et de deux, non rien, c'est tout alors démarrons dès à présent ce bordel en admirant ces étonnantes sculptures en marbre véritable mis au goût encré du jour par Fabio Viale, artiste italien dont vous pouvez voir plus de choses eud' par ici Tattooed marble sculptures Fabio Viale. Fabio ne peint pas ces sculptures, il les tatoue littéralement avec des encres qui pénètrent la pierre en profondeur.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Around the world around the wo-orld, around the world, around the wo-orld pourri,ez-vous chanter si vous acquerriez ce magnifique globe céleste de Gerhard Emmoser de 1579, disponible dans tout bon Ikea pas loin de chez vous pour la modique somme de Ö euro.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Emportés par la foule qui nous traîne, nous entraîne, écrasés l'un contre l'autre, nous ne formons qu'un seul corps et le flot sans effort nous pousse, enchaînés et l'un et l'autre et nous laisse tous deux épanouis, enivrés et heureux sur une des îles Féroë par un tour de magie que seul le Bordel du vendredi peut réaliser, à part Garcimore ou peut-être Gérard Majax.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Mais si vous aimez le plus frais encore, vous pouvez soit aller vous coucher dans un frigo chez Picard, soit vous délecter de ces quelques images de Maria Passer pour l'agence Anadolu qui est allée faire un tour à Vorkuta dans la république des Komi au nord-est de la Russie et où il fait assez régulièrement près de - 50 degrés. Prévoyez une petite laine. Non, deux.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Un peu plus loin à l'ouest, Mike Mandel avait pour habitude de faire des photos de motels en 1974 et il a bien fait, Mike, puisque quelques années plus tard, ses images se retrouvent dans le Bordel. Well done, Mike. À voir sur son Tumblr ici Mike Mandel Motels.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Et puisqu'ici, c'est toujours un peu mon blog et que j'y fais ce que je veux, je vous rajoute la délicieuse Helen Frankenthaler en pleine séance de travail artistique dans son studio au début des années 1960 (et d'autres images en couleur par Burt Glinn ici Burt Glinn Helen Frankenthaler).

C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Des envies d'ailleurs ? Le Bordel du vendredi vous propose d'enfourcher cette magnifique Vincent qui ne se prénomme pas David et qui donc n'a pas vus les envahisseurs, ces êtres étranges venus d'une autre planète. Leur destination : la Terre. Leur but : en faire leur univers. Pour lui, tout a commencé par une nuit sombre, le long d'une route solitaire de campagne, alors qu'il cherchait un raccourci que jamais il ne trouva alors que pour vous, tout se poursuit en scrollant plus bas dans ce Bordel.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Si vous n'aimez pas les kikis tous raides, il vous reste l'option Fiat 500 décapotable mais n'oubliez pas qu'e pericoloso sporgersi les cheveux dans le vent mais sinon, ça va.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Ou bien encore cette option-ci, la Vespa Roberta mais va falloir vous serrer un peu vu que la première place est prise. Et n'oubliez pas, roulez couverts.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Il est temps, là, maintenant, tout de suite, d'apprécier cette splendide colonne corinthienne (donc à 24 cannelures) de la plantation Belle Grove à White Castle en Louisiane prise par l'immense Walker Evans lui-même, excusez du peu, en février-mars 1935 ainsi que les abrutis déjà bien finis de la Volksdeutscher Bilderdienst Company of Chicago, Illinois en 1931. De bons White Boys avant l'heure.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Il était important aussi de profiter de l'occasion de vous présenter Walter Möbius, Walter, les gens du blog, les gens du blog, Walter et sa très belle image intitulée "Motiv am Galgenteich bei Altenberg", à vos souhaits, prise vers 1926 ainsi que ce cliché de Billy le Kid (4e à partir de la gauche) jouant au croquet en 1878 ainsi que l'USS Dom Juan de Austria quittant Trieste et c'est triste de quitter Trieste, presque autant que Capri quand c'est fini.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Passons ensuite à Morticia et Gomez Addams en pleine lune de miel, Maggie Smith sur le tournage de The Prime of Miss Jean Brodie en 1969 parce que l'image est jolie et cet artiste tatoueur à The Bowery, quartier de New York, qui promettait aux marins de passage de tatouer leurs yeux au beurre noir pour qu'on ne puisse leur reprocher leur caractère belliqueux au moment de l'engagement avant l'embarquement.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Une image de plus, encore une dans le Bordel mais une image étonnante de 1934 du photographe A.L. Schafer qui, pour protester contre la censure et les lois drastiques de l'époque, décida de violer le maximum de règles possibles (listées en haut à droite) en un seul cliché.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Si vous êtes las, c'est là que vous pouvez vous poser sur ce canapé Jelly Pea de Ralph Pucci afin de profiter de FLESH, on se calme Billy, FLESH, oui d'accord monsieur, FLESH FOR FANTASY, ok on a compris,  et pour vous remercier, rajoutons un space Cookie pour tous nous détendre. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Et puis si ça ne vous plaît pas, voyez ça avec Jerry qui, lui, ne voit pas grand-chose, eh oh, Jerry, on est là.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Et comme on n'en sait jamais trop, ajoutons un peu de "L'homme qui en savait trop", de Max Pécas, ah non, erreur de l'équipe technique puis que le réalisateur n'est autre qu'Alfred Hitchcock en 1956 et que Max n'était encore qu'assistant réalisateur à l'époque alors s'il vous plaît, on sa calme et on boit frais. À Saint-Tropez, évidemment.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Encore quelques Grateful Dead par Gene Anthony à San Francisco en 1967, un Apache dînant tranquillement avec sa squaw par Louis Legrand en 1901, un petit café et c'est reparti vers la suite de nos aventures qui fort heureusement succèdent et non pas précèdent ce moment présent et c'est tant mieux car c'est déjà assez le bordel comme ça.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Et poursuivons vers, non mais oh on se détend, ok c'est bientôt le printemps mais enfin, tout de même, il y a des limites messieurs dames, vite apportez-moi un seau d'eau froide.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Bon, d'accord, un Bordel sans donzelles ne saurait être tout à fait un bordel digne de ce nom et serait voué rapidement à une faillite certaine alors ladies and gentlemen, let me introduce you to Simone Goddal, hôtesse de l'air sur RyanAir, Felicity Jones, BB en pause syndicale par José Luis de Vilallonga le 1er novembre 1972, une Raquel de tous les saints, un Sherilyn dont je suis fan, un Wanda Stequelquechose, bordel, c'est illisible, Wanda, fais un effort, une maille à envers, une Hedi Lamar pour une meilleure connexion wifi, une maille à l'endroit, un joli tas de buchettes, une jolie théière et des bas qui ne font pas débat tant ils sont foudroyants.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Vite, passons à de l'art avec Alessandro Bruschetti, Forme negli Spazi siderali, 1973, Erin O'Keefe, Built Work 3, 2018, Henri Nouveau, Improvisation, de 1947, Jean-Michel Basquiat, Untitled, 1984 et Juan Melé, Space Circles de 1972.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Et comme il en reste et qu'on n'en manque jamais, voici Karl Benjamin, #8, de 1970, Momoyogusa (A World of Things) par Kamisaka Sekka, Serge Poliakoff, Composition abstraite de 1966, Susan Dory, Perfect Union, 2015, Willard Lustenader, Out of the Blue, 2017 et terminons par un magnifique William Monk, The Cloud is Growing in the Trees de 2015. Et là, on commence à être pas mal.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Et il est temps de passer aux Messages à Caractères Informatifs de la semaine qui vous attendent alors ne tardons pas, hue, diantre, que diable, mortecouille.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436
C'est vendredi, c'est le Bordel #436

Et c'est tout pour aujourd'hui sauf si vous avez une folle envie de partager ce Bordel à vos amis nécessiteux (ce serait charitable), si vous souhaitez vous abonner à ce blog pour queutchi (tout en haut en rescrollant dans la petite case Newsletter) ou si vous voulez suivre le bordel et Après La Pub sur Facebook ici Après La Pub sur Facebook ou même si vous voulez participer à la super cagnotte initiée par une fidèle lectrice ici La cagnotte du Bordel pour éviter que votre serviteur ne crame dans un immense incendie initié par son vieux Mac de 2012 qui mouline presque autant qu'Eric Zemmour sur BFMTV. Sur ce, c'est pas tout mais le week-end arrive à grand pas alors bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est vendredi, c'est le Bordel #436
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

yak 05/03/2021 16:06

wanda stevenson ;-)