Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Phil Rouge, Phil Bleu

... Pauvre Phil Collins. Déjà qu'il perd l'audition (un peu gênant pour un musicien) et qu'il peut à peine tenir des baguettes (gênant pour les soirées dim sums au Shangaï Belleville) mais voilà-t-y pas que Fabien Allègre, directeur de la diversification du PSG décide de déprogrammer son "Who said i would ?" qui accompagnait depuis... 29 ans l'entrée des joueurs du PSG au Parc des Princes.

Certes, le titre est daté (1985 mais utilisé au Parc depuis 1992), certes peu des néo-supporters du PSG connaissent Phil Collins, encore moins Genesis, certes, c'est pas Aya Nakamura, Booba, Justice, Daft Punk ou DJ Snake. Ce même DJ Snake, grande star actuelle du bidouillage de talent des autres dont un morceau, enfin façon de dire, a marqué l'entrée des joueurs à la place du bon vieux Phil.

Pas de rythmique, des grandes nappes sonores, de l'auto-tune pour masquer la faiblesse de la composition, sincèrement qui peut avoir envie de frapper des mains, de taper des pieds, de hurler sur un truc aussi pompeux ? Ça peut marcher pour la énième bande-annonce d'un film Marvel à 300 millions de dollars avec un montage ultra-cut mais pas pour enflammer instantanément plus de 40 000 personnes. Alors d'accord, DJ Snake est un artiste international et il est supporter du PSG. Bon, il se trouve qu'il est aussi supporter d'Arsenal. Et supporter du Barça. Ça dépend des jours. En fait, DJ Snake est surtout supporter de lui-même. Mais il faut savoir évoluer, dit-on partout. Pas de problème, c'est dans la nature des choses. Mais au lieu de mettre un morceau grandiloquent, insipide et qui n'entraîne que l'ennui, ce serait peut-être pas mal d'avoir un rythme, un beat comme on dit de nos jours qui soit tellement évident que tout le monde se mette à taper dans les mains à l'unisson. Tiens, exactement comme "Who said i would", daté, ringard peut-être mais que tout le monde reprenait dès la première mesure. Et 40 000 paires de mains qui frappent ensemble, ça fait monter tout de suite la pression alors que le morceau de DJ Snake donne plutôt envie de tremper un shortbread dans son thé en regardant un péplum. Ça ne manque pas pourtant des artistes français avec des morceaux qui ont la gnaque, qui pulsent tout de suite. Le "So much trouble" d'Izia, Parisienne dans l'âme, pourrait parfaitement faire l'affaire. Rythme qu'on suit tout de suite, lourdeur du riff, pêche énorme. Tout ce qu'il faut au Parc pour entrer en fusion.

Mais si Paris veut devenir international pourquoi alors se limiter à promouvoir des artistes français ? Déjà, cette logique est bancale mais ce ne sera pas la première fois dans la stratégie du PSG depuis 2011. S'il faut que Phil s'efface, soit. Mais trouvez une musique qui galvanise le Parc dès les premières mesures, qui fait monter les battements de cœur et la pression, qui fasse que les adversaires commencent déjà à avoir la pétoche. Avant le match. Un truc bien trash, comme le morceau éponyme de The Whip. Un riff simple, sublime, lourd, de plus en plus lourd. Et quarante mille mains qui frappent le refrain à s'en faire mal. 

Ou revenons à notre bon vieux Phil mais oublions DJ Snake dont le plus grand fait de gloire est d'avoir bossé avec Selena Gomez. Qui n'est ni Janis Joplin ni Aretha Franklin, ni Beyonce. Non, les gars, Selena Gomez, quoi. Franchement.

Phil Rouge, Phil Bleu

Même le Thunderstruck des Steve'n'Seagulls serait mieux que DJ Snake pour emballer le Parc. Thunder ! Allez DJ Serpent, c'est pas grave. Tu iras te consoler à l'Emirates. Ou au Camp Nou. Ou dans un autre de tes clubs de cœur. T'es worldwide, toi. Paris, c'est bien trop petit pour toi.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

nakety 24/09/2021 09:48

C'est dur mais émouvant de voir ainsi notre ami Phill. https://www.metalzone.fr/news/162906-genesis-phil-collins-tournee/

nakety 20/09/2021 12:36

Ton article a fait effet ! Phil est de retour.