Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

... Scritch, scritch, scriiiitch (lever de rideau). Bien le bonjour messieurs dames hâlé(e)s à point après vos agapes estivales, bien le bonjour les gens du blog partout sur le globe, bien le bonjour public chéri mon amour. Il ne vous aura pas échappé que nous sommes vendredi et toute l'équipe technique au fond de la cave trépigne (mais peu, le plafond est bas) d'impatience d'ouvrir les vannes pour un Bordel du Vendredi dont vous me donnerez des nouvelles par lettre prioritaire avec accusé de réception s'il vous plaît. Un Bordel composé de choses et d'autres vues et retenues dans un dossier nommé judicieusement Bordel 450 pour facilement le retrouver, d'images et d'idées reversées par devers vous dans un ordre pas tout à fait ordonné mais un peu pensé tout de même. Bref, bienvenue dans ce 450e Bordel du Vendredi avec le superbe travail de Lin Yung Cheng lui-même, excusez du peu, ah non on ne se fout pas de vous au Bordel et même que pour en voir plus, c'est eud' par ici : 3cm Lin sur Instagram

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Pour vous remettre tranquillement de vos vacances, rien de tel que de penser aux prochaines avec cette destination idyllique dans un ancien chai à tequila ou plutôt dans ses barriques géantes revisitées en chambres d'hôt... hips, d'hôtel juste à la sortie de la bonne ville de Tequila. Demandez le Matices Hotel de Barricas.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Revisitons aussi Versailles sous un œil neuf bien que de 2002 avec celui de Robert Polidori qui s'est immiscé dans les coulisses versaillaises dans sa série "Versailles - Between the Scenes" dont il est possible qu'il y ait un livre de tiré mais j'ai eu la flemme de chercher pour vous.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Passons ensuite à cette superbe série dans un tout autre style de Ray K. Metzker, "City Whispers" de 1981 et pressons le pas car c'est pas tout, y'en a encore sous la pédale.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Je vous rajoute une magnifique blibliothèque Art Nouveau de 1898 par le designer belge Gustave Serrurier-Bovy (1858-1910) qui faisait de la belle ouvrage, un double high kick de qualité et une piscine de 911 car hé, ho, ici, c'est le Bordel du Vendredi et tout est possible.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Si vous voulez bien vous donner la peine de poursuivre votre ascension du Bordel tel un vulgaire Golgotha de GR20 par le biais de cet escalier astucieusement placé sur votre passage, ce serait vachement sympa car ça bouchonne un peu à l'arrière et y'a du monde qui voudrait entrer au Bordel derrière vous, merci bien messieurs dames.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Non, parce que ce serait dommage que tout le monde ne profite pas dans de bonnes conditions de ce facétieux autoportrait (avec gargouilles) de Roman Vishniac, photographe americano-russe, quasi au faîte de Notre Dame de Paris vers 1935, de cette incroyable jonque en lévitation par Pierre Edouard Leopold Verger en 1930 et de cet hommage suranné à notre Bebel national crac boum badaboum, c'est magnifique.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Sans transition, enchainons avec Jim Morrison en pleine partie de base-ball impromptue dans la rue en 69 à Los Angeles alors que 68, c'était hier et il y a eu la rue Lepic.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Sitôt arrivé(e)s, certains ont à nouveau des envies de départ alors avant le grand, le vrai, vous pouvez opter pour l'évasion interstellaire à moindre frais dans nos camps luno-temporels et c'est Natacha, l'hôtesse qui ne manque pas d'air qui vous conduira jusqu'à vos sièges et vous rappellera toutes les consignes de sécurité avec sa coutumière dextérité.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Et puis si ça ne vous plaît pas, voyez ça avec la délicieuse Stella Stevens qui s'en bat les steaks mais d'une force, vous ne pouvez même pas imaginer.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Si vous tenez absolument à porter plainte en bonne et due forme, n'hésitez pas à vous adresser à Brunella qui est sourde, muette et ne possède apparemment qu'une main avec laquelle elle tape assez mal. Vous êtes prévenu(e)s.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Ne perdez pas votre temps alors que Bela Lugosi et Boris Karloff vous attendent patiemment pour une partie d'échecs, que Bettie Page et sa trop rare sœur Goldie sont là aussi et que Christopher Reeves travaille rien que pour vous du deltoïde avant de pouvoir dignement porter la cape de Super-Dupont Superman.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Et Gregory Peck en skate à Central Park ? On a aussi au Bordel, comme Florence Thompson, la femme de la photo iconique de 1936 par Dorothea Lange, durant une interview le 10 octobre 1978 après qu'on eut retrouvé son identité ou encore cette New-Yorkaise de 1956 attendant le bus. Par Diane Arbus.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Il y a toujours tout plein de choses dans le Bordel du Vendredi comme un film d'horreur avec Maria Callas, une vache qui a bon dos, une Madonna aux mains (et à la langue) de Lucifer et un pope orthodoxe assez peu orthodoxe mais qui fait de beaux solos sur la glace du lac Baïkal mais chacun fait un peu ce qu'il veut dans la vie. 

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Et bien sûr, un Bordel de rentrée ne pourrait être tout à fait un Bordel sans donzelles et vous le savez déjà mais Lynda (comme Claudia, Sofia, Rita et quelques autres) est toujours la bienvenue au Bordel du Vendredi surtout qu'all the world is waiting for her and the powers she possesses (tournicoti tournicoton) alors voyez, hein, bon.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Et comme Lynda est venue avec des copines, ce serait très mal élevé de ne pas aussi leur ouvrir les portes du Bordel alors bienvenue à Lydia Bielen par Torrey West, le sosie de Rosanna Arquette mais c'est pas elle puisqu'il s'agit de Judy Huxtable dans Touchables, film de 1968, Ornella Muti sur un magnifique tapis de bain tout doux et quelques copines diverses et variées sises au niveau de ci-dessous.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Et puis si ça ne vous plaît pas, voyez ça avec Devon Aoki. Qui ? Devon Aoki, on vous dit ou sa copine vénère à long didi.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Vite, passons à de l'art avec Jules Olitski, Cadmium orange of Dr. Frankenstein de 1962, Serielle Lineaturen (Tafel 1) de 1989 par Karl-Heinz Adler, un Hommage à Tristan Tzara de 1956-1967 par Sonia Delaunay et un Untitled, de toute beauté vers 1965 par Victor Vasarely.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Ajoutons un sublime Péché de 1893 par Franz Von Stück, une journée d'été, Summer Day en 1915 par Tom Thomson et dans la même veine un Storm Study Autumn Landscape par James Lahey en 2003 et là, on est pas mal.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Et bien évidemment, ce 450e Bordel de rentrée ne saurait être sans ses célèbres Messages à Caractères Informatifs que vous ne manquerez pas de partager comme l'ensemble de ce Bordel tant les deux semblent vous avoir manqué. Plus le Bordel voyage, plus l'équipe technique au fond de la cave est heureuse. Comprenez-les, ils ne sortent jamais.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
C'est Vendredi, c'est le Bordel #450

Et c'est tout pour aujourd'hui mais n'oubliez pas qu'un Bordel du Vendredi partagé avec des amis, c'est un Bordel du Vendredi offert pour queutchi la semaine prochaine et que pour tout suivre d'Après La Pub, vous pouvez soit vous abonner (en rescrollant touuuut en haut vers la case Newsletter) ou vous pouvez suivre ce blog comme 2400 et quelques fans en folie sur Facebook ici Après La Pub sur Facebook et c'est pas tout mais bon vendredi, bonne rentrée, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #450
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Michel 15/09/2021 10:51

Merci , quelle décontraction des neurones ! cela fait un bien fou. Bne continuité

PA Gillet 17/09/2021 21:09

Merci à vous et n'hésitez pas à l'offrir autour de vous.

Stef 974 14/09/2021 09:56

Je suis ce Bordel numérique depuis des années avec délectation et curiosité affûtée. Aujourd'hui je glisse ces mots pour vous remercier de tous ces petits bonheurs d'intelligence et de liberté. Bravo !

fred 10/09/2021 19:52

j'adore le vendredi

nakety 10/09/2021 11:58

Merci de ce retour

RobR 10/09/2021 11:07

Je n'ai qu'un mot à dire...Merci!!

PA Gillet 10/09/2021 11:23

Et moi deux : de rien.