Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #349

 

... On me susurre dans l'oreillette, arrête tu chatouilles, rhôôô non, pas la langue, que nous serions assurément vendredi et que, selon une tradition désormais bien ancrée ici depuis 349 semaines, il serait de bon augure que ce soit un petit peu le bordel en ces pages. Admettons. C'est bien parce que c'est vous. Alors comme j'ai remisé par devers moi des images vues par ci, par là dans la semaine, que je les ai reversées consciencieusement dans un dossier prévu à cet effet, il est tout à fait probable que celles-ci puissent servir de matière à un bordel qui se nourrit un peu de tout et beaucoup de rien comme par exemple cette sublime maison de 1970, dite maison "Lomas" des architectes Agustín et Amalia Hernández, sise à Santa Fé dans la banlieue de Mexico, Mexi-iiiiiiiiiiiii-coooooo au Mexique, quoi qu'on pourrait penser à Santa Fé au Nouveau-Mexique mais ce serait une erreur de 2300 bornes, en fait.

C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349

Tiens, pour une fois, je vous mets un peu d'art au début du bordel, histoire de foutre un peu plus le bordel et puis aussi car je suis tombé en amour pour le travail de Davide Balliano que vous pouvez également compulser sur son site ici davideballiano.com parce que si vous allez sur le site de William Saurin, vous ne le trouverez pas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349

Mais vite, passons à cette mire couleur de toute beauté, un ascenseur à vapeur à Saint-Petersbourg, des petons dans des petons et un camion dans la mouise, quoique en hauteur, ce qui n'est pas commun, convenons-en et si vous n'en convenez pas, scrollez quand même plus bas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349

Nous laissons à la disposition de notre public chaque semaine plus nombreux ces quelques planches contact de Paris-Match à consulter librement sauf si vous avez mangé au KFC avant, avec Brigitte Bardot par Walter Carone le 1er mai 1952, comme quoi y'en a qui bossent même les jours fériés, Françoise Sagan et sa Jaguar un chouya plus tard puisque le 22 juin 1956 par Michou Simon, Sylvette David et Pablo Picasso en juin 1954 par François Pages, l'arrivée des 24 Heures du Mans le 13 juin 1954 par Maurice Jarnoux et Jack Nicholson par un autre Jack mais Garofalo celui-ci, le 9 février 1974, je me souviens, c'était un mardi et on m'avait obligé à manger des broccolis.

C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349

Bon, c'est pas tout mais on a encore de la route dans ce bordel alors veuillez emprunter, en vous serrant tous un peu, cette splendide Chrysler 70X, concept de 1969, année érotique s'il en est et il en est. Pas toutes. Mais 69, oui, ça, on sait.

C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349

Et puis si le véhicule et la route ne vous plaisent pas, voyez ça avec Raymond Barre plus bas (ah, on m'indique à la technique qu'il y a un petit problème mais poursuivons sans faillir vers de nouveaux horizons).

C'est vendredi, c'est le Bordel #349

Parce qu'il en reste dans le bordel, comme Fred Astaire avec sa fillotte en goguette dans la Ville-Lumière, les frères Hugo, Baptiste, 2m30 et Antoine, 2m25 qui eurent leur petit moment de gloire au début du siècle dernier, un David Gilmour dans la fleur de l'âge et des Zeppelin sacrément coquins où le concept de Whole Lotta Love semble poussé à son paroxysme.

C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349

Rallumons le feu grâce à cet utile ustensile, saluons Cher en os et en os et Michael Jackson en os et encore en chair, soulageons la soif de cette bouche en quête de 15 minutes de célébrité et si vous voulez bien emprunter le magnifique escalier pour vous rendre vers la suite, ce serait sympa puisque c'est bien par là. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349

Car afin de contenter mes lectrices et lecteurs que les donzelles n'interpellent pas, je vous pose là ces trois mâles alanguis et faites-en ce que vous voulez, uniquement avec leur consentement. N'allez pas me faire une Weinstein dans le bordel, c'est un bordel respectable ici, s'il vous plaît, merci.

C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349

À ce moment exact, précis du bordel, vous avez le droit de faire une pause et même de poser votre séant si vous le souhaitez. Car c'est pas fini. Allez hop, on y retourne par ce sublime escalier en bois de merisier exotique du Kalahari sud-asiatique.

C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349

Oui mademoiselle, c'est pour quoi, comment ? mais restez là, ne vous cachez pas, jolie jouvencelle. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #349

Car tout de même un bordel sans donzelles, c'est comme un DSK sans érection, une Morano avec cerveau ou un gigolo d'origine italienne sympathique et honnête. Ça n'existe pas. Alors mesdames, mesdemoiselles, messieurs, merci de bien vouloir réserver une ovation à Joy Lansing en petite tenue de soirée toute simple sans chichis, une Claudia au sortir du bain parce que je vais encore ce que je veux ici vu que c'est mon blog, deux Rita pour le prix d'une, c'est cadeau, ça me fait plaisir et une Sofia Loren tout à faits sculpturale et si y'a besoin d'un dernier coup de burin, je veux bien.

C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349

Mais également une Ornella Muti mutine en 1981, une brune au regard incendiaire, une blonde qui n'arrive pas à trouver la douche, un peu à droite mademoiselle, encore un peu, encore, et puis si ça ne vous plaît toujours pas, vous êtes des grands ouf malades d'être venus jusqu'ici et du coup, je vous soupçonne un peu d'être des dinosaures partouzeurs de droite et de manger des CHIPS mais je mène mon enquête et je reviens vers vous. En attendant, voyez ça avec le majeur plus bas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349

Ou, seconde option au choix mais si vous êtes lecteur à tendance légèrement priapique, je ne vous la recommanderais pas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #349

Vite, passons à de l'art pour oublier tous nos tracas avec une belle "Achromie" de Piero Manzoni de 1958, deux Ignacio Uriarte de qualité de 2012, "Blue Wrist Suite" et "Linealstrichstrukturverlauf", à vos souhaits et une très jolie "Jeune fille" de Man Ray qui avait bu ce jour-là, je me souviens, c'était de la vodka et du Picon-Bière et une ou deux petites poires pour finir alors vous imaginez l'état.

C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349

Une sublime "Vue de Naples" à l'aquarelle par Edgar Degas en 1860, des "Quotations" de Frank Stella de 1998, année Championdumondimique, un "Nu assis" de Felix Valloton de 1898, pile cent ans avant, un "Jambon" de Paul Gauguin de 1889 et un peu de Honfleur avec l'indispensable Nicolas de Staël, rhâââ, Nicolas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349

Et il est l'heure de passer aux célèbres Messages à Caractères Informatifs, même que c'est écrit dessus comme le Port-Salut, sauf que ça sent moins mauvais et que ça colle pas aux doigts, sauf si... enfin non, je ne préfère pas y penser.

C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349
C'est vendredi, c'est le Bordel #349

Et c'est tout pour aujourd'hui"hui mais n'oubliez pas que vous pouvez gonfler les rangs sur Facebook de la Après La Pub Army ici facebook/apreslapub, sur Twitter eud'là twitter/ApresLaPub, que vous pouvez vous abonner à ce blog pour la somme ridicule de zéro euro et que ce serait sympa de partager ce bordel tout autour du monde et auprès de vos amis ou de ceux qui n'y sont encore jamais allé, en faisant péter le score avec les charmants boutons Facebook et Twitter ci-dessous. Bon vendredi à vous, bon week-end et à la semaine prochaine si tout va bien.

C'est vendredi, c'est le Bordel #349

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article