Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vélibations

par Pagman 25 Mars 2009, 13:54 À part ça



... La soirée avait été un peu arrosée. Il est près plus d’1 heure 30 du matin, vendredi dernier, lorsque Gaëtane rentre chez elle à vélo après un congrès professionnel. Elle circule en deux roues précisément parce qu’elle avait anticipé de boire quelques verres. Pas de surprise, lorsqu’elle est contrôlée et que l’éthylotest se révèle positif. Ce qu’elle n’avait par contre pas prévu, c’était de se retrouver en garde à vue. Interrogatoire, fouille, et placement en cellule, ils sont dix cyclistes bordelais, comme elle, à avoir passé la nuit au poste après avoir soufflé dans le ballon en fin de semaine. Une «course au chiffre» dénoncée aujourd’hui par les policiers eux-mêmes.

J’ai alors proposé aux deux policiers de laisser mon vélo sur place et de rentrer à pied», raconte-t-elle. Ils refusent et l’embarquent au commissariat. «Là, j’ai encore une fois reconnu sans difficulté les faits qui m’étaient reprochés. J’ai été cependant placée en garde à vue. Après avoir été fouillée (…) j’ai été mise dans une cellule. J’en suis sortie à 10h30 du matin». A l’issue de cette expérience, elle s’estime«profondément traumatisée» et s’interroge: «Comment peut-on justifier une telle procédure ? Quel intérêt pour la justice, l’ordre public, la sécurité des biens et des personnes ? Est-il légitime ou nécessaire de placer en garde à vue un cycliste qui a reconnu dès le début avoir consommé de l’alcool et qui en dehors de ça n’a commis aucune infraction ?».

Conclusion : mieux vaut être Armstrong et dopé que Madame tout le monde et bourrée sur un vélo.


commentaires

den 25/03/2009 15:28

sorry, mais l'alcool au " vélo" même " lib " est aussi dangereux qu'au volant...pour le cycliste
mais la fouille me semble très très bizarre ....

Haut de page