Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hit Marades #1 : Joël Bats

par PA Gillet 28 Avril 2012, 09:51 Hit Marades PSG

 

Série de textes développés pour l'excellent Les Voyages en Ballon (voir ici link si vous êtes sur Facebook), Hit Marades relate les exploits phonographiques et musicaux (enfin presque) de nos amis sportifs. Hit Marade s'invite sur Après la Pub car je fais ce que je veux alors et c'est mon blog d'abord.

 

"Il s’est écrit une lettre hier soir, histoire de voir comment va la vie pour lui. Il a longtemps hésité, assis sur le trottoir. La peur de se déranger, d’être maladroit sans doute. Mais ce sont les étoiles qui lui ont soufflé les premiers mots". Et un producteur filou associé à deux auteurs de CFA 2 et encore.

 

En 1986, après le succès d’estime de « Soli, Solitude », grand moment de la chanson à textes made in France dont l’introduction ci-dessus est tirée, Joël Bats tenta le doublé avec un titre bucolique et nettement plus confidentiel : « L’Escargot ». Choix étonnant de la part de Joël Bats, plutôt vif dans les buts, alors que dès les premières paroles, on pense forcément à Apoula Edel, ex-38 tonnes du PSG pour enregistrer une reprise moderne version électro-boulettes de « L ‘Escargot » : « Je suis balourd mais très gentil. Et surtout j’offre la garantie d’un toit solide pour abri. Moi, je serai ton parapluie. »

 

 

 

Ca lui va comme un gant en peau de pêche à Edel. Alors que Joël, lui, c'était le talent, l’humilité et la classe en toute circonstance, même avec un pull tricoté-main-tricoté-cœur sous un brushing de caniche du Bronx. Si Bats tente maladroitement de suivre cette  tuerie en play-back entouré de clones de Jordy et Vanessa Paradis, ne manquons pas de dénoncer haut et fort les responsables et coupables de cette ritournelle gastéropodophile : Bernard Sauvat auteur de « Mon copain Argentin » avec le pauvre Osvaldo Piazza et de titres comme « L’autobus vert avec un gros numéro dessus » et Claude Valois, auteur de « Le Père Noël est mon copain » avec Alain Souchon quand même. Le pauvre Joël se voyait en Dylan. Gardons plutôt le souvenir de Batsman.


Joel-bats---L-escargot.jpeg

 

Prochain Hit Marades : Johan Cruyff.


commentaires

Haut de page