Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

... On me soutient (dans mon oreillette Bluetooth dernier cri) que nous sommes à nouveau vendredi. Les informations venant de l'équipe technique au fond de la cave étant sujettes à caution, je vérifie. Ah merde. Nous sommes bien vendredi. Et comme il est de coutume ici de foutre un joyeux bordel le vendredi, ben, allons-y joyeusement, gaiement et magnifiquement car il y a vraiment de très belles choses dans ce Bordel du Vendredi dont c'est la 451e édition. Comme par exemple ces incroyables sculptures en verre de Murano de Lilla Tabasso. Oui, c'est du verre. Oui, je bave et j'espère que vous aussi. Pour en voir plus, c'est eud' par ici Lilla Tabasso

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Partons vers l'est mais l'est loin là-bas pour nous offrir un moment de répit dans ce monde de ouf malades en allant nous reposer dans ces superbes cabines du Treeful Treehouse sustainable resort sis à Nago à la périphérie d'Okinawa au Japon. Pour réserver votre coquette cabine à l'abri du bruit du monde, c'est eud' par là : Treeful.net.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Si après ça, vous avez encore besoin d'un autre bain de chlorophylle, suivez votre boussole vers l'ouest et arrêtez-vous au niveau de la Villa Ploy & Oro à Phnom Penh au Cambodge (photos de T.Cravero) où luxe, calme, volupté et thé vert vous attendent si vous voulez. Et si vous voulez, c'est ici Villa Ploy & Oro. Si vous ne voulez pas, scrollez avec vos petits doigts un peu plus bas pour la suite du Bordel.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Bon, j'ai bien compris que l'Asie ne contentait pas tout le monde alors cap à l'ouest jusqu'au Castello Di Reschio à Lisciano Niccone en Italie pour bénéficier d'une vue imprenable sur la campagne des alentours de Pérouse puisqu'il est sis dans ce coin là. Pour en voir plus, pericoloso sporghersi certes mais surtout, c'est ici Hôtel Reschio.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Ouh là, déjà las ? Posez-vous là sur cette magnifique chaise longue Steamer Lounge par Thomas Lamb des années 70 ou dans ce salon confortable et bigarré et sensiblement de la même époque.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Et là, ni une ni deux (à part ce "ni une ni deux"), je vous emmène découvrir le sublime travail de Fritz Schwimbeck qui vaut son pesant de cacahuètes (pas Fritz, son travail) et qui ne manquera pas de vous faire pousser des "Oh" et des "Ah" et peut-être même des "La vache, que c'est beau" si vous avez un tant soi peu de sensibilité artistique.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Et comme ici, c'est un peu mon blog et que j'y mets et j'y écris ce que je veux, je vous rajoute un superbe pendentif représentant un oiseau Ba permettant à l'âme du défunt de s'envoler vers des cieux meilleurs, symbole égyptien datant de 664–332 avant Brian ou Jésus, comme vous voulez, et visible au Metropolitan Museum of Art de Champollion-sur-Charente. Et je relance d'une étude de nature morte aux fleurs d'Ayako Takahishi et d'un splendide tapis dessiné en 1926 par Eileen Gray pour la Villa E-1027 située à Roquebrune-Cap-Martin. Alors, c'est qui le patron ? Voilà. 

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Et comme ici aussi, c'est toujours mon blog et que j'y fais ce que je veux, je vous rajoute pour le plaisir (tais-toi Herbert, non, Herbert, on se tait Herbert, zip it Herbert) un "Stairway to heaven" en solo mais sans solo de Didier Faustino, visible au Museum of Modern Art de New York, des lamantins mangeant des patates douces car je fais ce que je veux et un pigeon géant avec un 747 dans le cou pour sensiblement la même raison que c'est moi le taulier du Bordel du Vendredi.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Mais comme il nous reste encore de la route dans ce Bordel du Vendredi n°451, je vous propose deux moyens de locomotion assez stylés pour la prendre et là, c'est un peu comme vous voulez, je n'interfèrerai pas dans vos choix au niveau du point de vue de ce que vous choisirez.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Passons saluer ces trois hommes sur un banc dont Bill Brandt (à gauche), Ansel Adams (à droite) et Brassaï au centre photographiés par Paul Joyce en 1976, année moyennement érotique, poursuivons avec trois hommes dans un bar par Evelyn Hofer à New York en 1963, par Sigourney Weaver prise d'une envie pressante en plein tournage et par ce splendide croquis de Mylène Demongeot par Jon Whitcomb pour le magazine Cosmopolitan en mars 1958, année bof érotique aussi.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Et si vous voulez bien vous donner la peine d'emprunter cet escalier pour accéder à la suite de ce Bordel, ce serait fort charitable de votre part car ça pousse un peu derrière et voyez, le Bordel, c'est pas le péage de Saint-Arnoult et ce serait bien que ça ne bouchonne pas trop alors un, deux, un deux, on se remue un peu.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Car il eût été dommage de ne pas profiter de ces messages à caractères informatifs d'il y a une centaine d'années que vous pouviez visionner en allant voir le dernier Fritz Lang, Ernest Lubitsch ou Buster Keaton (son de piano suranné accompagnant cette dernière phrase).

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Et pareil pour Nicki Minaj en plein combat médiatique avec le gouvernement américain car elle ne croit pas aux vaccins, enfin il faut qu'elle se renseigne et qui, en plus se prend pour Jeanne d'Arc depuis qu'elle a entendu des voix (doucement sur le bédo, Nicki). Après, si ça peut permettre de ne plus entendre la sienne, ce serait un mal pour un bien.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Un Bordel sans donzelles ne pourrait être totalement un Bordel alors portons notre attention sur la délicieuse Irish McCalla, modèle favorite d'Alfredo Vargas pour ses pin-ups et également interprète de la série Sheena Reine de la Jungle et Ohiohiohiooooooo tout de même quel châssis, excusez-moi, ça m'a échappé.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Et comme Irish est venue avec des copines, ce serait dommage de les zapper, comme cette splendide blonde inconnue (si quelqu'un sait qui c'est, je prends) au regard de braise et à la moue malicieuse, une Carolyn Jones / Morticia Addams avec un décolleté démoniaque, une contre-plongée de qualité et Jayne Mansfield en goguette sur un ours occis avec ses flotteurs intégrés (pas l'ours, Jayne).

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Et puis si ça ne vous plaît pas, voyez avec ce fusil de chasse double coup de Manufrance qui n'est pas le nom de la donzelle floue en arrière-plan. Quoique. On se renseigne avec l'équipe technique au fond de la cave, on recoupe, on analyse et on revient vers vous.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Et si ça ne vous plaît toujours pas, déposez vos plaintes en 13 exemplaires (la feuille rose) auprès de l'homme poisson sis ci-dessous.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Non parce qu'il ne faut pas oublier qu'ici, à Après La Pub, c'est un peu mon blog et que j'y vais ce que je veux (au cas où vous ne l'auriez pas encore compris).

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Vite, passons à de l'art de qualité avec Eleven or K, de Thomas Kapsalis en 1965 (visible au Minneapolis Institute of Art de Garges-les-Gonnesses), Bildarchitektur vers 1921-22 de Lajos Kassák, Plan Aubette 199 vers 1927 par Sophie Taeuber-Arp, Two sounds de 1964 par Johannes Itten et Ex tempore II de 1963 (et pas Ex Tempore III de 1962, attention merci) par Piero Dorazio.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Nous avons aussi pour le plaisir de vos yeux un peu de Isamu Noguchi avec Lunar Landscape de 1944, Kouros de 1945 et The Kite de 1958 alors hein, bon, tout de même, Shade Trees with House and Figure 35 de Diego Rivera, Moonlight, Wood Island Light de 1894 par Winslow Homer, Striped Tablecloth with Two Apples de 1983 par Leigh Palmer (peut-être de la famille de Laura mais on se renseigne aussi) et Summer Waterfall de 2007 par Pat Steir.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Et il est temps de passer aux célèbres Messages à Caractères Informatifs de la semaine qui piaillent d'impatience de vous rencontrer alors comme vous êtes là, autant ne pas perdre trop de temps.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
C'est Vendredi, c'est le Bordel #451

Et c'est tout pour aujourd'hui sauf si vous voulez rejoindre la Bordel du Vendredi Army forte de près de 2400 membres ici Viens donc rejoindre Après La Pub sur Facebook ou si vous voulez vous abonner à ce blog en rescrollant touuuuuuut en haut pour renseigner votre mail dans la case Newsletter prévue à cet effet (bientôt 1000 abonnés, invitez vos amis). Sur ce, c'est pas tout mais l'automne n'étant pas encore tout à fait là, allez donc vous ébattre ailleurs qu'ici (après avoir partagé ce Bordel avec tous vos amis) et bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #451
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
rattrapée
Répondre
M
Heureusement que la vilaine marque de bronzage fut rattrapé par le GIF de la forme de l'eau.
Beau Bordel, Monsieur!!!
Répondre
C
Bonjour, au chef du "Bordel". J'ai une question : Why are "les Messages à Caractères Informatifs" always in English ?
Répondre
P
Hello et merci pour cette question. Because the internet is mostly en anglais et que les messages y sont majoritairement anglo-saxons.