Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Selon des informateurs chevronnés de la DDSE dont les sources sont au-delà de tout soupçon, il semblerait, au message qui vient de me parvenir par pli discret que nous soyons, vous et moi, vendredi. C'est gentil les gars mais vous pourriez prévenir un peu avant. Bref, nous sommes vendredi et comme ici, il est de coutume que ce soit un petit peu le bordel en ce jour de poisson à la cantine, autant que ce soit vraiment le Bordel. Pour ce faire, je vous invite à me suivre dans cette retraite toute simple, sise au Mexique dans la banlieue de Mexico par l'entremise du cabinet d'architectes Veliz Arquitecto, auteurs de cette incroyable Parallel House. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Un peu plus à l'est, ou à l'ouest c'est comme vous voulez, remercions Jialiang Gao, Hai Thinh, Javarman, Isabelle Chauvel, Chaluntorn Preeyasombat sans oublier Thierry Bornier pour ces fabuleuses images de cultures de riz en terrasse dans le comté de Yuanyang, sis comme vous le savez évidemment dans la province du Yunnan. Bien sûr que vous saviez. On ne vous la fait pas à vous.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Certes c'était en 1821 donc il s'en foutra comme de son unique tombeau mais remercions également Patrick Syme pour ses superbes Charts for Werner’s Nomenclature of Colours Adapted to Zoology, Botany, Chemistry, Mineralogy, Anatomy, and the Arts, que vous connaissiez aussi évidemment. D'ailleurs, rien qu'hier, vous en parliez au dîner avec quelques amis érudits et passionnés de vert pistache ou de gris français.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Et là, soudain, vous avez envie d'une table bien dressée. À la baguette. Au millimètre. Et hop, la voilà dans le sublime Ca' Sagredo Hotel où vous pourrez aussi pratiquer le yoga, bande de foufous à la souplesse toute relative. C'est aussi un peu ça le Bordel du Vendredi. Un lieu où le temps d'une lecture, toutes vos fantaisies deviennent réalité. Un peu comme dans L'île Fantastique mais sans Roarke ni Tattoo.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Petit quiz pour mes lecteurs et lectrices : celles ou ceux qui trouveront tous les clubs de ce maillot patchwork issu d'une pub Le Coq Sportif de la fin des années 70, sachez que vous gagnez un Bordel du Vendredi gratuit la semaine prochaine. Oui, on est grand prince ici et du coup, on vous rajoute même une Ginger Rogers en toute simplicité (dans Lady in the Dark, 1947) et un portrait de groupe des Harlem Hellfighters, le premier régiment noir de la Première guerre mondiale.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Ajoutons à cela une belle illustration de Barry Moser pour Moby Dick (on dirait un peu du Toppi), un Alfred prêt à massacrer la dinde de Thanksgiving, faut dire que les oiseaux et lui, c'est pas le grand amour et Claudia Cardinale sur une balançoire parce que Claudia, rhâââââ, Claudia et parce qu'ici, c'est un peu mon blog et j'y fais ce que je veux.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Ah, excusez-moi, faut que j'aille remettre une pièce de cinq francs dans le parcmètre sinon je vais prendre une contredanse car j'ai vu une aubergine tourner (phrase destinée à mes lecteurs et lectrices d'un certain âge, jeune, tu ne comprendras rien).

C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Comme nous avons toutes et tous besoin de douceur et de chaleur, je vous propose subséquemment d'aller prendre un bain bien chaud et bullé comme il faut avec Jeanne Crain (dans Margie, réalisé par Henry King en 1946). Jeanne, les amis du blog, les amis du blog, Jeanne.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Bon, où c'est-y qu'on va maintenant ? Tentons par ici pour voir.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Ah, pas de bol, ça allait à la cave et faut pas déranger toute l'équipe technique qui s'affaire à vous réaliser ce bordel de haute tenue que vous ne manquerez pas de partager avec vos amis car vous n'êtes pas du genre à garder ce que vous aimez rien que pour vous. On se connaît. Je vous vois. Me la faites pas à moi.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Pour choper, rien de tel que le Chopper alors je vous en laisse deux ci-dessous et pour le reste, démerdez-vous.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Grâce à ce magnifique moyen de locomotion, nous atteignons désormais les rues de New York où Vivian Maier (dont il faut aller voir l'exposition, déconnez pas) nous attend avec quelques amis enfantins, rajoutons ce premier aspirateur sans fil indépendant ultra-design (c'est pour moi, ça me fait plaisir) et rajoutons un Yōkai de toute beauté par un artiste inconnu mais néanmoins talentueux. Le Yōkai est un nom générique japonais pour désigner les fantômes et les monstres.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Et puis si ça ne vous plaît pas, schtroumpfez-moi ça avec la schtroumpfette en schtroumpfs exemplaires sur papier schtroumf.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Allez hop, un peu de Peanuts pour la bonne humeur et on y retourne. Où ? Telle est la question mais il faut bien avancer ans la vie et dans le Bordel du Vendredi aussi. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Il me reste encore (et faut pas gâcher, dixit Guy Roux) une petite tour toute choupinoute par Elliott Erwitt en 1966 et quelques extras marins vraiment extras montrant leurs tatouages sur le tournage de Carousel, film de 1956 également de Henry King mais je ne vous l'apprends pas, vous connaissez sa filmographie par cœur, évidemment.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Et pour l'égalité des sexes et la plénitude me mes lecteurs et lectrices, rajoutons un bisou de Cary Grant. Ça ne peut pas faire de mal.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Tiens, cette accorte demoiselle dans cette combinaison lamée dorée de toute beauté semble être en attente d'un événement qui ne manquera pas de ne pas tarder trop et ok, je meuble un peu mais ça se voit à peine.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Bien sûr, un Bordel sans donzelles ne saurait être un Bordel réussi alors quand je suis tombé sur cette série de Zsa Zsa Gabor, j'ai pensé à vous. Mieux encore, il n'y pas que Zsa Zsa mais aussi ses deux sœurs Magda et Eva qui n'ont pas eu sa carrière ni son nombre de maris mais qui valent quand même la peine qu'on leur ouvre les portes du Bordel. Ci fait.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Vite, passons à de l'art car Earth without Art is just Eh, rappelons-le, avec Achille Gorski, Diary of a Seducer de 1945 visible au MoMA, ⁣Fabrizio Clerici, Corpus Hermeticum de 1978, un Frank Stella de qualité et de 1966, un Georges Braque pas dégueu non plus de 1960 et un Kneeling également à notre (sur 10 ou 20, comme vous voulez) par Holland Cunningham en 2020.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Enchainons avec un impressionnant Watery Paths par Jackson Pollock en 1947, Little Three for Two Red, Yellow, Blue, par Mary Heilmann en 1976, Mysterious Village par Mason W. Zimmerman en 1925, une Composition n°9 - façade bleue de 1913-14 par Piet Mondrian et un sobre mais magnétique Spazio – Co n. 2 de 1960 par Pupino Samona.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Bon allez, je vous aime bien alors je vous rajoute aussi ce sublime Colour composition derived from three bars of music in the key of green de 1930 par Roy De Maistre. Mais c'est exceptionnel, hein.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Allez, passons aux Messages à Caractères Informatifs qui vous ont tant manqué cette semaine que vous n'avez pensé qu'à ça. Alors comme on n'est pas des tortionnaires (sauf avec l'équipe technique au fond de la cave), on vous libère immédiatement de vos turpitudes.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459
C'est vendredi, c'est le Bordel #459

Et c'est tout pour aujourd'hui sauf si vous voulez bien avoir la gentillesse de partager ce Bordel un peu partout et même au delà des mers si ça vous dit. Vous pouvez aussi vous abonner pour queutchi à ce blog tout en haut de cet article dans la petite case Newsletter et même le suivre sur Méta Facebook comme plus de 2400 fans en délire sur ce groupe Après la Pub sur Facebook. Sur ce, c'est pas tout mais l'hiver s'annonçant rude, va falloir aller couper du bois alors bon vendredi, bon week-end, bonnes flambées et à la semaine prochaine.

C'est vendredi, c'est le Bordel #459
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Je suis(du verbe suivre et non pas du verbe être) le Bordel du vendredi depuis un bon bout de temps sans rien dire, je me marre souvent parce que PA Gillet a beaucoup d'humour et ça fait du bien de rigoler, j'ai calculé que chaque Bordel me faisait gagner 3mn de vie, 6h30 par an! Hé hé, c'est pas rien bordel! Pourquoi j'écris aujourd'hui? c'est la référence à Toppi qui m'a interpellé. Un mec qui connait le boulot de Toppi est digne d'intérêt, bon il l'avait déjà mon intérêt, mais là, il a gagné un paquet de points! Et si il nous met dans un prochain Bordel du vendredi quelques belles illustrations de Sergio, alors je jure de lui donner dix mille points d'estime d'un seul coup d'un seul! Bravo Gillet, continue!
Répondre
H
Bravo! J'ai adoré les références de couleurs, envoyées à un ami conservateur aux Offices, Florence, a adoré aussi!
Répondre
M
Je ne dis pas merci pour ce Bordel : il n'y a pas Tatoo et ça, c'est impardonnable!!!
Répondre
P
The plane ! The plane ! The plane !
M
Plutôt bien ce Bordel
Bon je voudrais pas mettre le bordel dans un bordel que c'est pas le mien pasque chacun fout le bordel qui lui convient dans son propre (sic) bordel mais, pour ce qui est de l'architecture, quelques plans (Coupe élévations i tutti quanti) ce serait à votre bon coeur merci, pardon, s'il vous plait et bonne route
Mais bien, très bien, questo bordel
Répondre
P
Hello, je fais avec ce que j'ai et malheureusement, ils n'étaient pas disponibles pour cette petite masure sympathique. Peut-être sur le site des architectes ?