Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Got to have Kaya now

Alors que Darmanin publie fake news sur fake news pour défendre le lobby de l’alcool (papa est cafetier à Valenciennes), il serait peut-être temps de faire un article sur ce blog (également disponible en thread sur Twitter ici Après La Pub sur Twitter) sur le cannabis et la manière dont il a été interdit.

Got to have Kaya now
Got to have Kaya now

Aux USA comme en France au début du XXe siècle, le cannabis est une plante comme une autre. Car depuis l’Antiquité, les nombreuses vertus du cannabis sont connues.

Got to have Kaya now

Les Chinois cultivaient le chanvre il y a 4700 ans sous l’Empereur Shennong. Il était utilisé pour lutter contre la goutte, la malaria et autre dans la médecine traditionnelle chinoise.

Les Égyptiens l’utilisaient contre les menstruations douloureuses et contre les glaucomes. On a retrouvé des traces de chanvre sur la momie de Ramses II.

Les Gaulois en mettaient dans leur vin pour atténuer son amertume. 

« Le Chanvre est une très ancienne culture française, antérieure au Moyen Age. Chaque ferme possédait sa chènevière, située sur les meilleures terres qui bénéficiaient d’une partie des engrais organiques, pour les besoins personnels des exploitants. Le Chanvre en France » Henri Alain Ségalen, éditions du Rouergue.

Got to have Kaya now

Rabelais en parle à la fin du Tiers Livre, publié en 1546. Un joyeux éloge et une description précise du Pantagruélion, une herbe magique qui soigne les maux et qui a toutes les propriétés du chanvre.

Got to have Kaya now

Shakespeare en fumait dans une pipe. Des chercheurs ont retrouvé des traces de cannabis dans une très sérieuse étude du South African Journal of Science.

Got to have Kaya now

Sans cannabis, Baudelaire n’aurait jamais écrit Les paradis artificiels. Baudelaire qui, avec Théophile Gautier, Delacroix, Alexandre Dumas, Victor Hugo et Gérard de Nerval faisaient partie du Club des Hashischins. Bande de racailles.

Got to have Kaya now
Got to have Kaya now

Rimbaud et Verlaine, entre deux absinthes, aimaient aussi s’en coller un petit avant d’aller fricoter et tout ceci ne nous regarde pas. Coucouche panier la Manif Pour Tous.

Got to have Kaya now

Kennedy en prenait pour soigner ses douleurs. Avant lui, la Reine Victoria, pourtant pas un modèle d’ouverture celle là, soulageait règles et autres douleurs avec cette plante sur l'avis de ses médecins.

Got to have Kaya now
Got to have Kaya now

La Canebière à Marseille vient de là. Le Vieux Port était une des places fortes du commerce mondial de chanvre dont on faisait cordages, toiles, vêtements etc… 

Got to have Kaya now

Mais revenons à nos moutons (noirs) : comment et pourquoi le cannabis a été interdit aux USA puis partout ailleurs ? Pour des questions sanitaires ? Non. Pour des questions économiques… et raciales.

Got to have Kaya now

William Randolph Hearst (qui a inspiré Citizen Kane) était un magnat de la presse. Hearst avait besoin de bois pour faire du papier. Problème : faire pousser des arbres demande beaucoup d’eau. Beaucoup, beaucoup.

Got to have Kaya now
Got to have Kaya now

Alors que le chanvre en demande beaucoup, beaucoup moins. Et avec, on peut faire du papier, des cordes (pour nos fameux trois-mâts), des vêtements. En fait, on peut tout faire avec cette plante.

Got to have Kaya now
Got to have Kaya now
Got to have Kaya now

Alors Willy, allez appelons-le Willy, a mis son immense empire de presse au service de Harry Aslinger, charmant personnage raciste qui n’appréciait pas l’immigration mexicaine venue dans les années 10 et 20 aux USA. Que des basanés de merde qui écoutent de la musique du diable.

Got to have Kaya now
Got to have Kaya now
Got to have Kaya now
Got to have Kaya now

Avec l’aide de Willy, Aslinger a lancé une énorme campagne de désinformation (oui déjà, Gerald, ça fait rêver hein ?) sur le cannabis. Avec des arguments… euh… détonnants. 

Got to have Kaya now
Got to have Kaya now
Got to have Kaya now
Got to have Kaya now

La société Dupont de Nemours était aussi de la partie. Comprenez, quand on vient d’inventer le Nylon et qu’une plante pas chère, pas dépensière en eau se développe partout pour faire du tissu, ça fait une sacrée concurrence.  Autant l’écraser de suite. Et hop, les dirigeants de Dupont votent en 1937 le Marijuana Tax Act qui taxe la production du chanvre jusqu’à l’étouffer.

Quand on voit ce qu’a donné la crise des opioïdes aux USA, quand on voit les ravages de l’Oxycodone, Vicodin et Fentanyl qu’on donne à tour de bras et qui a crée des millions et des millions de drogués aux USA..

et que toutes ces douleurs et pathologies pourraient être traités par une plante… 

Attention, personne ne dit que le cannabis est un produit sans danger. Notamment pour les jeunes.

Got to have Kaya now

Mais nos politiques oublient sciemment de dire que sa dangerosité est sans équivalent avec celle de l’alcool, du tabac et de nombre de médicaments prescrits légalement.

Estimation de la dangerosité de différentes drogues pour le consommateur lui-même et pour les autres, d’après Nutt et al.(2010).

Estimation de la dangerosité de différentes drogues pour le consommateur lui-même et pour les autres, d’après Nutt et al.(2010).

En premier lieu, l’alcool, Gerald, l’alcool. Celui que vend ton papa derrière son comptoir à Valenciennes.

Got to have Kaya now

Celui que tu nous montres fièrement, une bibine à la main à la moindre occasion.

Got to have Kaya now
Got to have Kaya now
Got to have Kaya now
Got to have Kaya now

Celui que ma fille pouvait acheter dès 14 ans dans n’importe quel supermarché. Celui que mon cafetier auvergnat vendait sans vergogne à des gamins de 15 ans avant que je ne l’insulte devant tout le monde.

Got to have Kaya now

En plus, il en profitait pour vendre des jeux d’argent et des clopes à tour de bras. Sombre connard. Heureusement, il a revendu à une personne plus intègre que lui.

Got to have Kaya now

Un petit parallèle : en Hollande, quand tu vas dans un coffee-shop, on te demande ta carte d’identité. Même si tu es vieux, ridé et qu’il est évident que tu as plus de 18 ans. C’est comme ça.

Got to have Kaya now

Car s’il y a une descente de police et qu’on y trouve un mineur, l’établissement est immédiatement fermé. Déjà vu un bar, un café fermé car il a vendu une bière, des jeux ou des clopes à un ado en France ? Jamais.

Got to have Kaya now

Déjà vu un City Market fermé car il vend de l’alcool à des mineurs ? Jamais. Et pourtant, quand on voit les ravages de l’alcool, le binge-drinking, les accidents sur la route, les violences domestiques, les viols jusque dans les plus grandes écoles (voir le scandale Centrale), c’est d’abord sur l’alcool qu’on devrait taper. Mais non, comprenez, c’est culturel.

Got to have Kaya now
Got to have Kaya now

Petit rappel utile à ce stade. Alcool : 40000 morts par an. Tabac : 75000 morts par an. Cannabis : zéro. Choisis ton camp, camarade, comme disait Coluche.

Got to have Kaya now

Et c’est vrai que ça l’est. Il suffit de regarder des films français ou une fin de journée à la buvette de l’Assemblée nationale pour s’en rendre compte.

Got to have Kaya now
Got to have Kaya now

Et n’allez pas nous sortir le coup de « Oui mais tu fumes un joint et après tu passes à la coke ». Le vrai cheminement, c’est « Tiens goûte mon verre ». On a tous fait ça. On nous a tous fait ça.

Got to have Kaya now

100% de ceux qui goûtent à la drogue ont goûté à l’alcool. Ça, c’est vrai. Mais on ne passe pas aux drogues dures à cause du cannabis.

Got to have Kaya now

Hormis l’ineptie globale d’une politique répressive qui ne marche pas depuis plus de 50 ans, nous sommes en train de nous faire mettre des années dans la vue par les Israéliens qui étudient le cannabis depuis 25 ans.

Got to have Kaya now

Chaque jour, ils découvrent de nouvelles propriétés des différentes variétés (plus de 450) de cannabis. Cancer du sein, cancer du poumon… et même en prévention du cancer ou en traitement pour Alzheimer ou Parkinson.

Et douleurs chroniques et troubles neurologiques et troubles pyschiatriques et douleurs neuropathiques  et le manque d’appétit. Et ainsi de suite.

Et sur un marché de plus de 4 milliards en France, on est en train de perdre un temps irrattrapable en R&D face une concurrence mondiale (car c’est inéluctable, la légalisation se fera un jour ou l’autre) qui propose déjà bonbons, caramels, chocolat, huiles et gâteaux pour chiens.

Got to have Kaya now
Got to have Kaya now

Il est juste temps que toute notre classe politique arrête de fantasmer ce cannabis oriental-banlieue-soixante-huitard-babacool. Il est temps de se dire que le cannabis a, peut-être, des vertus, des qualités, de l’intérêt. Il est temps de se dire que le cannabis est culturel en France aussi. Pour près de 10% de la population.

Prévalence en Europe de consommation cannabique au cours de la vie adulte selon les données de l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT)

Prévalence en Europe de consommation cannabique au cours de la vie adulte selon les données de l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT)

Tant que le cannabis ne sera pas légalisé et encadré (la légalisation, c’est pas la fête du slip), on ne pourra pas faire de prévention.

Got to have Kaya now

Tant que, comme au Portugal, on n’associera pas toute la société (loi, police, santé) sur le problème global des drogues pour le résoudre, on ne gagnera pas face aux mafias. Le Portugal, avec ses 20 ans d'expérience (sous quatre gouvernements successifs) est un des modèles à suivre. Ci-dessous diagramme d'une étude publiée en 2010 dans le British Journal of Criminology qui a également montré que durant la période suivant la décriminalisation, le Portugal a connu une diminution des emprisonnements liés au trafic de drogues et une hausse des fréquentations de cliniques de désintoxication et de traitements de pathologies en rapport avec la toxicomanie.

Got to have Kaya now

Et sur Snapchat et autres, on continuera à proposer du cannabis mais aussi de la coke, de la MDMA et autres saloperies. Vous êtes mignons avec vos points de deal fermés (vite réouverts) mais c’est même plus là que ça se passe.

Got to have Kaya now

Dans une société Uberisée où on te propose tes courses en 10 minutes (quelle ineptie), le dealer, il te fait des promos, il marketise son produit et il t’amène ça en bas de chez toi.

Got to have Kaya now

Alors continuons comme ça si vous voulez mais c’est aussi utile que de se taper les burnes avec un marteau pour oublier une migraine.

Got to have Kaya now

Légaliser est la seule option. Car légaliser, c’est légiférer, encadrer, organiser. Légaliser, c’est aussi libérer la Police d’un fardeau ridicule et la rendre plus efficace pour autre chose. Ce qui se passe aujourd'hui aux USA avec un projet de loi présenté actuellement.

Got to have Kaya now

Légiférer, c'est aussi appliquer la tolérance zéro. Tolérance zéro au volant mais avec de vrais tests. Ce qui n’existe pas pour l’instant en France, en tout cas. Car si l’éthylotest permet de savoir si vous êtes sous influence, les tests actuels ne permettent que de détecter la présence de THC. Le pétard de la veille n’a plus d’effet sur votre conduite du lendemain.

Got to have Kaya now

Tolérance zéro pour les mineurs. Mais du coup, on fait pareil avec l’alcool et le tabac, ok ? Déjà, ça fait un sacré boulot et ça va faire bizarre à tous les vendeurs d’alcool si on respecte vraiment, et enfin, la loi.

Got to have Kaya now

La légalisation et le droit à l’auto-production, c’est pour le consommateur, la traçabilité du produit et pour le gouvernement, la possibilité de faire concrètement et sérieusement de la prévention.

Got to have Kaya now
Got to have Kaya now

Et c'est le seul moyen de couper l’herbe (aha) et le reste sous le pied des différentes mafias.

Got to have Kaya now

Ces mafias qui se gavent de près de 4 milliards d’euros. Une somme dont l’État, toujours en quête de nouvelles rentrées, pourrait bénéficier.

Got to have Kaya now

Arrêtez de faire de ce choix de société un faux débat sur les fumeurs de joints qui bavent sur leur canapé et sur les dealers de quartier qui sont déjà dépassés. À chaque point de deal fermé, 300 livreurs partent en scooter chez des consommateurs.

Got to have Kaya now

Devenez adulte. Oui, on peut consommer (pas seulement fumer) du cannabis et être responsable. On l’est déjà. Du PDG à l’artisan, du flic au médecin, du CSP+ au CSP-. Oui, on peut avoir une vie sociale et consommer du cannabis. Non, ce n’est pas réservé aux ados mal dans leur peau et aux chanteurs de rap.

Got to have Kaya now

Des USA au Portugal, à l’Allemagne d’ici peu, tout le monde a grandi sur le sujet. Et nous, Gerald, c’est pour quand ?

Source infographie : Assemblée nationale, Rapport d'étape sur l'usage thérapeutique du cannabis thérapeutique

Source infographie : Assemblée nationale, Rapport d'étape sur l'usage thérapeutique du cannabis thérapeutique

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
excellentissime ! je pique - merci - pour relayer sur mon blog
Répondre
P
Avec plaisir.
Z
Merci Monsieur Gillet, merci beaucoup pour cette synthèse que je m'empresse de partager.
Je connais pourtant l'histoire du canna, mais de le voir comme ça, c'est beau.
Des bisous
Répondre
P
Merci à vous...
M
Wow...
Excellent article, hyper informatif.
Je ne fume pas car n'en ressens pas l'envie/le besoin mais le cannabism'a toujours paru moins "toxique" que l'alcool.
Répondre
P
L'avantage d'une légalisation intelligente, c'est que le cannabis serait développé sous de nombreux produits, parfois micro-dosés pour que chacun puisse en profiter (sommeil, tension etc...) sans pour autant fumer.