Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le mystère Rothschild (bis repetita)

... Vous vous souvenez peut-être qu'en 2016, la mairie de Boulogne-Billancourt annonçait en grandes pompes que le château Rothschild venait d'être racheté par Novaxia pour être reéhabilité. Le mot est important. Réhabiliter. Tout est encore annoncé fièrement sur le site de Novaxia. Le maire en avait fait ses choux gras en utilisant même cette belle image du château Rothschild superbement "restauré" pour la carte de vœux de la ville en 2020.

Le mystère Rothschild (bis repetita)
Le mystère Rothschild (bis repetita)
Le mystère Rothschild (bis repetita)

L'année dernière, j'en avais déjà parlé ici Le mystère Rothschild dans cet article qui relatait toute l'histoire de ce lieu magnifique. Mais, pouf, pouf, reprenons.

2016, Novaxia rachète le château.

2017, Journées du Patrimoine, les élus et Novaxia font un grand barouf au château, ouvert au public pour la première fois.

2018, rien.

2019, rien.

2020, rien (ah si, la bâche protectrice du toit se déchire de partout).

2021, rien (ah si, la bâche n'existe quasiment plus, l'eau s'écoule dans le château à chaque pluie causant encore plus de dégâts).

2022, toujours rien alors que chaque année, au pied du château, notre bon maire et son équipe participent à l'opération Animal en ville. Devant le château. Qui peu à peu s'écroule. Alors une question se pose : pourquoi ? Pourquoi Novaxia ne fait rien depuis 2016 alors qu'ils sont sensés réhabiliter et restaurer ce château ? Pourquoi le maire, ses adjoints paradent-ils chaque année devant le château sans aucune réaction face à ce désastre, sans que quoi que ce soit ne soit fait ? Étrange, non ?

Le mystère Rothschild (bis repetita)
Le mystère Rothschild (bis repetita)

J'y étais encore ce matin. L'image ci-dessus vous montre l'état du château ou plutôt de ce qu'il en reste. Le toit n'est plus, les lucarnes s'effondrent, le reste va bientôt tomber. Alors pourquoi ? C'est très simple. Novaxia aurait racheté le château, accepté de le réhabiliter pour une vingtaine de millions d'euros en échange... d'un autre contrat bien plus juteux que la mairie de Boulogne-Billancourt lui avait promis. Sauf que le contrat serait tombé à l'eau et que, de fait, Novaxia décida de ne rien faire. Voilà l'explication ridicule de ce qui se passe, ou plutôt de ce qui ne se passe pas au château Rothschild. Et il semblerait qu'à la mairie, tout le monde s'en foute royalement sauf quand il faut faire croire à certains Boulonnais crédules qu'on va s'en occuper avec le nouveau PLU de la ville alors qu'il n'a rien à voir avec ce sujet. Mais ça permettait d'avoir quelques votes de plus pour ce plan rejeté par une majorité des Boulonnais, pourtant présenté comme un "plébiscite" un mois après dans la Pravda le BBI avec un énorme mensonge (un de plus) à 70 000 exemplaires. Exemplaire, la mairie ne l'est pas et ne l'a jamais été en cachant tout ça aux Boulonnais, en ne faisant rien face à ce scandale, en faisant croire une fois de plus qu'ils s'occupent de l'intérêt général alors que seul l'intérêt particulier les anime.

Le mystère Rothschild (bis repetita)

Une fois de plus, une fois de trop, le maire de Boulogne-Billancourt se fout de vous, de moi, de nous tous. Comme pour les projets indignes de l'Île Seguin où 118 000 mètres carrés de bureaux (en plein Covid et évolution du travail) vont être construits en dépit du bon sens, comme pour les Coronapistes supprimées dès que ça fut possible, comme l'absence d'un plan vélo cohérent ayant mené à deux morts sur la commune, comme la fusion surprise avec Issy, comme le grand stade de basket à 72 millions (vous pouvez multiplier par deux) dans un lieu inadapté à accueillir une foule de 5000 personnes, comme l'équipe des Metropolitans, achetés à prix d'or sans consulter les Boulonnais, que les Boulonnais payent cher, très cher depuis 2019 (au moins 1,5 million par an) pour que cette équipe joue... à Levallois, comme la déliquescence des locaux de l'ACBB et la baisse de ses subventions depuis 10 ans, comme la facture chaque année de la ville pour refuser d'atteindre les 25 % de logements sociaux. Oh une petite facture de rien du tout. Ces amendes coûtent en gros six millions d'euros à la ville. Six millions par an !!! Quand cette gabegie s'arrêtera-t-elle ? Uniquement quand il y aura un nouveau maire qui ne confond pas intérêt personnel (le basket) et intérêt de sa ville, intérêt patrimonial (le château Rotshschild) contre intérêts pécuniaires.

Le mystère Rothschild (bis repetita)
Le mystère Rothschild (bis repetita)
Le mystère Rothschild (bis repetita)

Cette équipe municipale est une honte depuis si longtemps (Manif pour Tous et refus de célébrer des mariages pour tous depuis 2009 par le maire, soutien de la maire-adjointe Béatrice Belliard à Zemmour, dénigrement des opposants avec des rumeurs dégueulasses) que faire leur bilan désastreux prendrait des pages et des pages. Le château Rothschild est le point culminant de l'iceberg qui, peu à peu, fait couler cette ville. Et tout le monde s'en fout. Si vous êtes dans le cas contraire, réveillez-vous, interpellez le maire, la mairie à travers leurs différents réseaux sociaux, interpellez Novaxia sur Facebook, Twitter et autre pour leur demander des explications. Et surtout, changez dès que vous le pouvez cette équipe dirigeante indigne à tant d'égards. Mais en attendant, n'hésitez pas à leur dire ce que vous pensez de cet énième scandale pour Boulogne-Billancourt et à partager cet article avec d'autres Boulonnais pour qu'ils le fassent à leur tour et interpellent le maire, la ville et Novaxia.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Journaliste pour le magazine Mission Patrimoine de Stéphane Bern, je cherche à en savoir plus sur le projet de restauration de ce château. J'ai sollicité la mairie ainsi que Novaxia, aucun des deux veulent me répondre. <br /> Pouvons nous en discuter par téléphone ? Mes coordonnées sont sur mon site sandrinetournigand.fr
Répondre
K
Il faudrait pouvoir leur demander des comptes. C’est trop facile de faire n’importe quoi avec l’argent des autres.
Répondre
P
Les comptes se font tous les six ans mais comme les habitants ne savent rien de ce qui e passe vraiment (et s'en foutent), il suffit d'avoir une ville propre, agréable, bien desservie, avec 5% de hausse des prix de l'immobilier et sécurisée pour continuer le massacre.